Votre avis n'est pas toujours nécessaire !

Aujourd’hui il est important de se poser la question du “pourquoi” de notre avis.

D’où vient-il déjà ? Quelle est l’intention derrière cet avis que je donne ? Quel en est le but ultime ? Montrer que j’ai raison et que l’autre a tord ? Est ce pour se moquer au détriment des aspirations d’une personne ? Est ce pour rabaisser une personne vis à vis de ses choix qui ne sont peut être pas en accord avec les nôtres ?

versets bibliques de base

Proverbes 10:19 “Dans la multitude des paroles la transgression ne manque pas, mais celui qui retient ses lèvres est sage.”

1 corinthiens 10 : 23 qui dit « tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas»

"Gardez vous de critiquer inutilement"

“Gardez vous de critiquer inutilement !”. Une parole dite par un sage qui  mets en lumière l’importance du pourquoi, de la raison pour laquelle notre critique est apportée. Et ainsi la nécessité de faire très attention. Car il y a des conséquences à tout acte que nous posons dans cette vie. Cela, sans oublier la nature omnisciente de Dieu: il entend tout !

Je pense que cet un aspect de sa nature que nous avons tendance à oublier; quand nous voyons toutes les absurdités que nous faisons au quotidien.

Nous pensons peut être comme ces petits enfants en bas âge qui piquent quelques cookies dans la boîte quand maman a le dos tourné; que celle-ci ne saura pas. Ou bien parfois nous pensons toujours comme les gamins, que Dieu ne voit pas quand nous faisons des bêtises CONSCIEMMENT. Peut être pensons nous qu’il est trop occupé à gérer les 7 milliards et quelques d’autres êtres humains qui circulent sur la terre ainsi que le diable et ses démons. Ou bien peut être que nous nous disons que la gestion de son royaume dans les cieux ne lui laisse pas de répit. Ou bien encore peut être nous pensons  que Dieu est trop “Busy” comme nous parfois, pour voir ce qu’une personne fait en particulier….

C’est assez comique à imaginer n’est ce pas ! Et pourtant nos bêtises CONSCIENTES ( y compris nos paroles dans ce cas ) du quotidien nous montrent bien que nous avons oublier qu’il voit tout, qu’il sait tout, qu’il entend tout; et cela en tout temps.

De ce fait, la question à se poser avant d’émettre une critique est de savoir:

  • Est-elle utile ?
  • Rend t elle service ?
  • Est elle nécessaire ?
  • Va -t elle permettre à l’autre de s’améliorer ?
  • Pourquoi est ce que je veux absolument le dire ?
  • …..

Posons nous ces questions à chaque fois que l’envie irrépréhensible d’avoir raison, de donner notre avis se présente.

"Porte ouverte à la critique inutile et incessante"

Notre société aujourd’hui a libéralisé la parole; en bien et en mal évidemment ! Nous avons tous le droit d’apporter notre avis, notre pierre à l’édifice. La sagesse, l’intelligence que Dieu a mis en chacun de nous peut être librement transmise et partagée aujourd’hui. Mais il y a eu « infiltration », « vice » « détournement » de cette liberté.

De ce fait aujourd’hui, ce droit, cette possibilité a permis d’ouvrir une porte à la critique inutile et incessante. Tout simplement: parce que nous avons le droit de le faire.

Par exemple, prenons les réseaux sociaux, notamment ceux où les commentaires sont visibles de tous. Citons les plus gros : twitter, facebook, instagram. La majorité des commentaires qui apportent une critique sont tout simplement inutiles, sans intérêts, moqueurs, insultants, destructeurs. Avec pour seul but de faire du mal à l’autre. Et malheureusement, une des autres conséquences de ce phénomène, c’est la propagation du mensonge. 

lèvres entre-ouvertes d'une jeune fille prête à parler

"Ce que vous semez, c'est ce que vous récolterez."

Par ailleurs, n’oublions pas que Paul nous dit qu’en dépit de cette liberté que nous avons, nous n’avons pas obligation à tout faire. Et dans ce cas, à tout dire. Si ce que nous allons dire n’est pas utile à l’autre; apprenons à nous en abstenir. Car il ne faut pas oublier qu’il y a des conséquences à tout acte posé, à toute parole libérée. D’ailleurs le Seigneur nous le dit bien lui-même en Matthieu 12: 36-37 “Or, je vous le déclare, au jour du jugement les hommes rendront compte de toute parole sans fondement qu’ils auront prononcée. En effet, c’est en fonction de tes propres paroles que tu seras déclaré juste, ou que tu seras condamné.”

 D’autre part, la loi de la semence et de la récolte est bien réelle et bien effective: ce que vous semez, c’est que vous récolterez. Si nous prenons plaisir à critiquer inutilement; soyons en sûrs, que nous en ferons également les frais plus tard; avec une plus grande virulence en plus. La bible dit en effet en Matthieu 7: 2 « car on vous jugera du jugement dont vous avez jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.»

"En passant..."

Oh je veux rajouter en passant; que les célébrités, influenceurs… ne sont pas nos amis. Peu importe ce que les réseaux sociaux projettent comme illusion. Un ami, c’est quelqu’un que vous connaissez ET qui vous connait intimement; il y a une relation. De ce fait, nous n’avons pas à leur donner nos avis sur chaque détail de leur vie; bien qu’elles l’exposent.

Oui, vous direz à votre amie, si elle sort avec une tenue qui ne lui va, que ça ne lui va pas;  avec votre langage plus ou moins coloré; parce que vous vous connaissez. Votre “best friend” vous connait et vous la connaissez; donc vous pouvez vous faire ce genre de remarques; et votre avis compte. Quoique dans ce cas aussi, je veux mettre un bémol. En effet,  il existe malheureusement trop d’amitiés ” acidulées”, ” tête brûlée” ( friandise ); qui cache de la jalousie et de la haine. ( Mais cela conviendra à un autre article )

Conclusion

En conclusion, si la critique que nous envoyons aux autres est celle que nous voulons et aimerons recevoir; alors libre à chacun de nous de persévérer sur ce chemin. Mais si jamais vous et moi n’apprécierons pas ce type de remarques à notre égard, ni les moqueries; alors abstenons nous d’en faire dès maintenant. Apprenons à garder notre avis pour nous-mêmes où il n’est ni demandé, ni utile.

Soyez bénis.

ARTICLE SIMILAIRES