STOP à la perfection: 6 clés pour s'accepter tel qu'on est

#ep 43

« Comment s’accepter tel qu’on est et où on est ? accepter qu’on n’est pas parfait et qu’on est « une œuvre en cours de travail  » « 

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. » 1 Corinthiens 15:10

« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. C’est toi qui as créé ma conscience, qui m’as tissé dans le ventre de ma mère » Psaumes 139:13-14

« Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content de l’état où je me trouve » Philippiens 4:11

« C’est que tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup pour moi et je t’aime. » Esaïe 43:4

« Cependant, ô Éternel, tu es notre père ; Nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous as formés, Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. » Esaïe 64:8

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

PRESENTATION DE L'EPISODE

Dans notre société qui prône la perfection sans cesse à tous les niveaux; il est très difficile de s’aimer, de s’accepter avec ses failles, ses limites et surtout d’accepter de prendre du temps.

Cet épisode concluant, vient clore notre thème « déculpabilisons ».

J’aborderai avec vous:

1. la situation dans laquelle on se trouve: qu’est ce qui contribue à notre difficulté à nous accepter et accepter où on se trouve dans la vie.

2. 6 clés, solutions qui m’ont aidé personnellement à y faire face.

RETRANSCRIPTION RESUMEE DE L'EPISODE

POINT DE DEPART : POURQUOI EST CE SI DIFFICILE DE S'ACCEPTER ?

"Qu'est ce qui rend l'acte de s'accepter tel qu'on est si dificile aujourd'hui ?"

On peut dire que c’est un sujet, qui vient globaliser tout ce dont on a parlé précédemment. Qu’est ce qui rend l’acceptation de soi si difficile ?

On peut dire que c’est un slogan assez populaire : « s’accepter tel qu’on est », « s’aimer tel qu’on est » « ne pas regarder aux autres »… Oui on l’entend tous, on l’a toujours entendu, et on continuera de l’entendre.

Mais au final, ce qu’on vit, est très différent de ce que notre tête sait et de l’information qu’on reçoit.

Pourquoi avons-nous déjà tant de mal à nous accepter tel que nous sommes ? Il faut commencer par là. Parce qu’on peut essayer de régler certaines choses, mais il faut comprendre déjà quel est le problème, son origine ; pour pouvoir être plus conscients des problématiques qui nous affectent et proposer des solutions.

PROBLEME 1: LA SOCIETE, SES CODES, SES STANDARDS

"Une société qui prône la perfection à tous les niveaux rend l'acceptation de soi difficile malgré la bonne volonté: nous sommes influencés par ce que nous voyons"

Nous savons et devons reconnaitre que nous sommes dans une société qui prône la perfection à tous les niveaux et ce malgré les contenus divergents de plus en plus communs. Il est bien vrai, qu’il est difficile d’accepter ses imperfections, ses manquements. Et encore plus difficiles de vivre avec.

On a beau dire ce qu’on veut dire, mais même la vieillesse est rejetée aujourd’hui. Nous rejetons avec tant d’affirmative les rides, tout ce qui montre que nous changeons.

Donc si juste le processus naturel de la vie est rejeté, alors à combien plus forte raison ; nous qui évoluons au jour le jour, avons-nous du mal à accepter de voir ce que nous sommes ; qui est différent de ce que nous voyons au final au travers des différents canaux.

Oui malgré les slogans « aimes toi tel que tu es » « tu es belle, telle que tu es » ; il demeure difficile de les accepter parce qu’il y a une grande différence entre ce qu’on nous dit et ce qu’on voit. Disons-nous la vérité, même les contenus dits « naturels » sont lissés. L’usage de filtres, de tous types d’artifices nous montre une réalité déformée qui ne correspond pas à ce que moi je vois dans le miroir.

Du coup, il faut se rendre compte que oui, il y a les codes de la société et que nous les avalons tous les jours.

C’est déjà le premier facteur qui fait que nous avons du mal à nous accepter tel que nous sommes. Ce qu’on voit, est différent de ce qu’on est. Et ce qu’on nous dit devoir être, est différent de ce qu’on est.

PROBLEME 2: LE CONDITIONNEMENT INTERIEUR

"Quand on se dit que " c'est quand j'aurai/je serai …." que je pourrai être heureux fait que s'accepter tel qu'on est aujourd'hui est plus difficile "

Oui il y a la société, mais il y a nous-mêmes à l’intérieur, ce que nous ruminons à l’intérieur. 

Car le conditionnement est mis en place depuis des années au fur et à mesure de notre croissance, par rapport à ce qu’on a pu nous dire, ce qu’on a pu entendre ; sans même qu’on ne regarde à la télé. Ce que nos parents, tantes, amis … ont pu dire; rentre à l’intérieur et nous façonne de l’intérieur : les compliments ou les critiques qu’on a pu avoir. Les critiques sur notre peau, notre nez, sur notre corps … vont venir influencer notre capacité à nous accepter nous-mêmes. Et cela ne disparaît pas en un claquement de doigts ; parce que quelqu’un nous a dit qu’il faut nous accepter tels que nous sommes, parce qu’une célébrité a dit que nous devons nous accepter tels que nous sommes. Ça ne disparait pas comme cela.

Ainsi donc l’aventure de s’aimer soi-même est bien difficile. Car on se dit que c’est quand on aura cette vie harmonieuse, cette vie meilleure, cette vie de paix et tout; qu’on pourra s’aimer soi-même. Donc aujourd’hui, impossible de s’aimer soi-même, car je n’ai pas encore la vie que je veux et je n’ai pas encore tout ce que je veux.

PROBLEME 3: LES PHRASES DU TYPE "QUAND ON LE VEUT, ON PEUT"

"Comment s'accepter tel qu'on est quand malgré qu'on veuille, on n'y arrive pas ?"

C’est une bonne phrase, mais elle joue également sur notre problématique, sur notre difficulté à nous accepter tels que nous sommes. Parce qu’on nous dit « si tu le veux, tu peux ». Du coup, si je n’y arrive pas, qu’est-ce que ça veut dire ? Que je ne le veux pas assez ? Ou que je ne m’aime pas assez ? Que je ne le désire pas assez ?

Ainsi cela crée des complexes chez nous ; puisque « si tu le veux, tu le peux ». Sauf que moi je le veux et je n’y arrive pas. 

Voilà ce sont des petites phrases comme celles-là, qui peuvent être des déclencheurs, qui participent à notre difficulté actuelle.

Si je ne peux pas alors que je le veux ? Est ce que ça veut dire que j’ai un problème alors ? Mais comment je règle mon problème ? Ça veut dire qu’il faut absolument que je règle mon problème tout de suite ? Puisque je n’y arrive pas ? Alors si je n’y arrive pas maintenant, cela veut-il dire que je ne le veux pas assez ?

Pourquoi je n’y arrive pas ….

PROBLEME 3: NOS REVES, NOS OBJECTIFS, NOS DESIRS

"Quand la grande vision qu'on a de soi rend l'acceptation de soi aujourd'hui difficile et nous rend parfois malheureux"

Oui nous avons généralement une vision de nous, de notre vie rêvée, de la personne que nous voudrions être, nous avons des idéaux personnels, de comment on voudrait marquer notre environnement (peut-être qu’on voudrait vivre à la campagne ou dans un appartement à New York …). On a donc une vision et parfois durant notre aventure, malgré nos efforts ; on n’est pas encore à ce statut (qui prend du temps) ; et cela peut causer cette négativité vis-à-vis de la personne qu’on est à l’instant T. Parce que nous voyons bien le fossé énorme entre cette vision et le présent.

C’est ainsi qu’on a du mal à s’accepter là, car on a une vision tellement grande de ce que nous pourrions être (aka « quand on veut, on peut »). Donc nos rêves sont là, ils sont grands ; mais on n’y est pas encore. On ne ressemble pas encore à cette personne qu’on a dans la tête. Et du coup, ça peut faire qu’on a du mal à nous accepter là maintenant.

Et pour régler ce problème, on doit repartir à l’épisode « Pourquoi tu n’es pas heureux dans ta vie « the gain and the gap » » bien évidemment.

Alors comment s’en sortir ? Comment accepter ses imperfections pendant qu’on y travaille ? Comment s’accepter aujourd’hui ?

Bien évidemment, je n’ai énuméré que quelques raisons, et elles ne sont pas toutes. Mais ce sont quelques-unes que j’ai pu noter personnellement, et vous pouvez rajouter d’autres en commentaires pour continuer la discussion.

Voilà déjà quelques petites choses qui peuvent lutter avec notre capacité à nous accepter tel que nous sommes et qui la rend difficile. Et vous voyez qu’il y a des choses auxquelles, on ne pourrait pas s’y attendre : nos rêves.

Alors quelles sont les solutions ?

MES SOLUTIONS

SOLUTION 1 : POUR S'ACCPETER TEL QU'ON EST; UN FAIT BIEN SIMPLE A NE JAMAIS OUBLIER

" Me rappeler que pour commencer, personne n’est parfait et ne le sera jamais (sauf Jésus)"

La quête de la perfection est vaine et sans fin. La preuve, on le voit de manière assez schématique, exagérée avec les personnes pratiquant la chirurgie esthétique. Elles se retrouvent toujours avec quelque chose d’autre à arranger. Cette quête de perfection ne s’arrête jamais, et beaucoup ne sont jamais satisfaites ; même après des dizaines d’opérations, il y a toujours des déformations.

Les sportifs, top modèles, toutes ces personnes qui ont tant accompli, qui sont parfois dans des top positions dans leurs domaines, sont toujours en train de travailler sur eux.

Il faut se rappeler que nous sommes tous en cheminement, des œuvres en cours de construction tout au long de la vie. On se découvre au fur et à mesure des expériences et de la vie : de nouvelles aptitudes-bonnes choses et de nouveaux défauts-problèmes. Il n’y a pas de soucis : c’est cela être humain.

Donc personne n’est parfait, il y aura toujours quelque chose à travailler. Il faut faire la paix avec cela : « je ne suis pas parfaite et je ne serai jamais parfait et ce n’est pas le but ».

Personne n’est parfait, sauf Jésus.

Je pense que ce principe déjà permet de nous libérer d’une certaine pression qu’on se donne vis à vis de nous-mêmes.

2 SOLUTIONS SPIRITUELLES POUR REUSSIR A S'AIMER ET S'ACCEPTER

"En tant que chrétienne, accepter que Dieu m’aime tel que je suis, au point où je suis"

Son amour n’augmentera pas quand je deviendrai meilleure ou quand enfin j’aurai délaissé certaines mauvaises habitudes. La valeur, la hauteur, la quantité de son amour n’est pas variable à mes actions, ni à mes changements.

Il a déjà dit qu’il m’a tant aimé qu’il a donné ce qu’il avait de plus précieux : son fils unique comme la parole de sagesse nous dit en (Jean 3 :16) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Donc son amour pour moi ne changera pas. Il est le même aujourd’hui, demain, éternellement. Donc que je sois la gaelle d’hier, celle d’aujourd’hui et la gaelle de demain avec ses défauts : Dieu m’aime d’un amour de la même quantité aujourd’hui.

C’est parfois nous humains dont la quantité de notre amour va varier en fonction du comportement de l’autre. Oui la quantité de notre amour varie en fonction du caractère, des bonnes actions que l’autre fait. Mais pour Dieu, ce n’est pas pareil. Lui, il nous aime, il nous aime et c’est fini.

Et une autre parole de sagesse nous le rappelle en Esaïe 43 :4 Dieu nous dit «C’est que tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup pour moi et je t’aime».

L’amour de Dieu m’a donné du repos vis à vis de cette question de s’accepter, d’accepter le fait que je ne sois pas parfaite et je suis continuellement en cours de travail en fait. Je dois l’accepter tout simplement.

"La prière et demander l’aide de Dieu pour qu’il me transforme."

Rappelons-nous l’épisode précédent où on a abordé la question des limites qui nous rendaient humbles.

En reconnaissant ma faiblesse (mes défauts, que je suis en cours de travail et que je ne serai jamais parfaite), je reconnais également que j’ai besoin de l’aide de Dieu. Du coup, je ne m’appuie pas sur mes forces et je reconnais que Dieu est capable de me changer naturellement avec douceur ; (puisqu’il a déjà fait dans certains domaines, je l’ai vécu. J’ai vu comment Dieu m’a changé dans bien des domaines sans que je n’aie à trop lutter, sans que je n’aie à faire des efforts et tout) ; Comme il l’a déjà fait, je sais qu’il continue son œuvre, et j’accepte son timing. Ce qui me donne du repos et de la paix.

Voilà, ça m’aide au quotidien de me rappeler cela, quand des nuages gris commencent, quand des pensées négatives commencent à vouloir m’envahir, je me rappelle de toutes ces choses.

Il me dit ceci dans une parole de sagesse : « Ma grâce te suffit, c’est dans la faiblesse que ma puissance se manifeste pleinement. » (2 corinthiens 12 :9)

 Oui, c’est quand je suis faible, que je suis forte ; parce que Dieu me fortifie.

Voici les 2 solutions spirituelles à se rappeler pour ceux qui sont chrétiens. Pour les autres, je ne sais pas ce qui est de l’ordre spirituel chez vous, donc je ne pourrais pas vous donner de solutions de cet ordre.

SOLUTION 4: LES PRINCIPES A SE REPETER POUR S'ACCEPTER TEL QU'ON EST AU QUOTIDIEN

"Me rappeler et répéter les leçons que je t'ai partagé ce mois vis-à-vis/en fonction des situations qui se présenteraient (encore et encore quand nécessaire)"

Les principes 

« J’ai fait de mon mieux aujourd’hui » « Je réessaierai demain »

« Be in the gain Gaelle »

« Accepter mes limites présentes et m’organiser avec ; ne pas lutter contre moi-même »

« Me poser la question » Pourquoi » quand je ressens de l’impatience, de l’urgence en moi vis-à-vis de certaines décisions »

Quand je te présente certaines solutions, certaines réponses que j’ai pu trouver, à des problématiques que je rencontrais ; ce n’est pas juste un coup et ça marche. On se les répète encore et encore.

En effet, je pense que tu as pu le voir ; on subit, on revit souvent les mêmes combats en fait. Mais quand tu as déjà la solution, le combat ne dure pas longtemps. Car tu as le mécanisme déjà qu’il faudra mettre en place et tu le mets en place directement ; pour tacler ce nuage noir qui veut venir t’envahir, qui veut venir te fatiguer.

Même si tu te retrouves dans une situation difficile, tu ne dureras pas aussi longtemps que précédemment. Parce que dans ta tête, tu t’es tellement répétée certaines choses que tu es devenu beaucoup plus conscient de/ dans certaines situations.

Donc il faut se le répéter encore et encore ces leçons là qu’on a appris. Se les répéter quand nécessaire, quand il le faut encore et encore ; jusqu’à ce que ça devienne automatique.

SOLUTION 5: LA MANIERE DROLE DE TRAVAILLER A S'ACCEPTER TEL QU'ON EST AU QUOTIDIEN

"Me regarder dans un miroir et me dire des bonnes choses, me sourire à moi-même."

Et oui, me dire ce que Dieu dit des mots, me répéter des affirmations au présent (même si je ne le suis pas encore). Oui parler au présent car Dieu est celui qui parle au présent, donc moi aussi je parle au présent. 

Il y a du pouvoir dans nos paroles. Une parole de sagesse nous dit que « la vie et la mort sont au pouvoir de la langue » (proverbes 18 :21). Alors autant parler la vie dans ma vie que la mort.

Autant me dire de bonnes choses. Donc maintenant par des mécanismes automatiques comme quand je me brosse les dents, je me regarde dans un miroir et je me dis « gaelle, tu es exceptionnelle, tu es magnifique, tu as bien travaillé hier … ». Je me dis ces paroles là parce que je ne vais pas attendre que quelqu’un d’autre vienne me les dire. 

Oui Dieu me le dit dans mon cœur, mais on a besoin également d’entendre ces choses-là.

Du coup, je me regarde dans le miroir, je me souris régulièrement et je me dis ces bonnes paroles là.

Je ne tiens pas à vivre négativement, ce n’est pas un bon sentiment. Et du coup, quand je vois ces choses arrivées (on se pose déjà la question de « pourquoi ? » « pourquoi je me sens ainsi ? » + tous les épisodes de la saison dernière qui parlent de se poser les bonnes questions) ; je travaille à être de bonne humeur avec moi-même au quotidien

SOLUTION 5: LA SOLUTION LA PLUS EFFICACE IMMEDIATEMENT POUR NOTRE GENERATION

"Me couper des réseaux sociaux ou contrôler sa consommation des réseaux sociaux pour éviter la comparaison et s'accepter tel qu'on est et où on est aujourd'hui"

Oui ! il n’y a pas non plus grand secret ici, et on aura beau tourner autour, les réseaux sociaux demeurent pour notre génération une grande source d’anxiété, de comparaison et de tristesse.

On peut tourner, faire tout ce qu’on veut ; les réseaux sociaux : on n’en revient à ça. Il n’y a plus vraiment besoin de se poser la question, ni d’avoir de doutes sur comment nous influencent les réseaux sociaux négativement. Et plus on est dessus, plus ça a de l’impact sur nous.

Du coup, je pense qu’il est intéressant (en tout cas, c’est le travail que je fais) ; de chercher/trouver d’autres centres de divertissement en dehors des réseaux sociaux pour éviter de passer autant de temps dessus. Et par conséquent de s’y comparer et d’être influencé par cette perception négative de la perfection 24h/24 7jours/7.

C’est difficile de s’aimer quand toute la journée devant tes yeux, tu ne vois que les mêmes choses : des mêmes visages, des visages lissés, des maquillages parfaits, des personnes bien habillées, des personnes avec des formes spécifiques (que toi tu veux et n’a pas), des personnes au style impeccable qui voyagent au tour du monde, des personnes qui réussissent tout ce qu’elles accomplissent ; tu as l’impression que c’est en 2 jours…. Eh bien, c’est difficile de t’accepter tel que tu es.

Ce sera difficile d’accepter que tu sois encore en cours de travail, que tu as des défauts, que tu as des limites. C’est ainsi que c’est difficile de l’accepter et de vivre avec quand tu es constamment bombardée par une autre image de la perfection.

Ça altère ta perception de toi-même. On n’est pas immunisé.

CONCLUSION

"S'accepter tel qu'on est est un processus qui prend du temps; donne toi du temps."

Pour ma part, je ne suis pas tous les jours sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui par la grâce de Dieu, je passe des semaines sans y aller (parfois, c’est plus difficile) et ça va, je me porte bien.

Chacun aura ses mécanismes par rapport à ses envies, ses désirs. Mais je pense qu’il est important de trouver d’autres sources de divertissement en dehors d’Instagram, de Facebook et même de YouTube. Car sur YouTube ; c’est toujours la vie des autres qui nous est présenté sous une mise en scène. Donc il faut aussi faire attention.

Je ne sais pas ce que tu en penses. J’espère que tu auras trouvé mes idées utiles, les solutions que je te présente utiles si jamais tu rencontres les mêmes problématiques.

La discussion continue en commentaires; n’hésite pas à apporter ta pierre à l’édifice.

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

SE PREPARER POUR UNE NOUVELLE SAISON
réussir à faire un bilan et se créer des objectifs personnalisés