Savoir accepter ses responsabilités face au bilan final

#ep 29

« Accepter ses responsabilités, une des clé du succès pour la nouvelle saison à venir »

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. » Galates 6:7

PRESENTATION DE L'EPISODE

Face à nos bilans, nous avons facilement tendance à nous trouver des excuses face à ce qu’on voit; à trouver des responsables, des coupables en dehors de nous; pour l’état de notre vie. Or c’est où se trouve le problème. Pour pouvoir avancer, il faut être capable d’accepter ses responsabilités vis à vis de sa propre vie; car ce n’est que comme cela qu’on pourra avancer.

Il faut pouvoir se dire:  » ce bilan n’est que la récolte de ce que j’ai semé durant cette année, saison. ».

C’est ainsi, qu’on pourra délaisser le passé et qu’on pourra aller de l’avant. Et c’est ce changement de mindset, de façon de penser, qui va favoriser le succès de la prochaine saison dans laquelle nous entrons.

RETRANSCRIPTION DE L'EPISODE

1.BILAN SPIRITUEL

Accepter ses responsabilités: "ma vie est elle le reflet de mes valeurs spirituelles ?"

Je me suis rendue compte que je n’en ai pas parlé assez la dernière fois. Mais il faut faire un bilan spirituel par rapport à votre foi. Que vous soyez ahé, chrétien, musulman, juif ; peu importe où vous vous trouvez sur le spectre de la spiritualité ; il est important de faire un bilan de sa vie. Est-ce que ma vie est en accord avec mes valeurs spirituelles ?

Par exemple en tant que chrétienne (ne sachant pas comment cela fonctionne chez les autres) ; est ce que ma vie suit la bible ? Parce que je considère que la bible est mon manuel de survie, le manuel qui dirige ma vie, qui me donne des instructions pour ma vie. Est-ce que ma vie est en accord avec la parole de Dieu, la parole que je considère être de Dieu ? est-ce que la manière dont je me présente au monde, est ce que les gens peuvent attester que je suis vraiment chrétienne ? Est-ce que ma manière de vivre témoigne de ma foi ; c’est important. On a tendance à dire qu’on vit juste sa foi à l’intérieur ; NON. Et je dis bien, peu importe où vous vous trouvez, que vous ne croyez qu’en la science, que vous ne croyiez qu’en la moralité ; peu importe, ça n’a pas vraiment d’importance. Il est important de faire également ce bilan. Car si vous ne vivez pas en accord avec vos valeurs, il y aura toujours de la culpabilité quelque part qui va s’immiscer. Et avec la culpabilité, il n’y a aucun moyen de vraiment savourer la vie. Car vous ne vous sentez pas en accord avec ce que vous êtes censés être ; selon vos valeurs bien sûr ; pas selon les valeurs de quelqu’un d’autre. 

Il faudra également faire un bilan intellectuel, si par exemple, vous êtes de ceux qui aiment continuellement grandir : qu’est-ce que j’ai appris cette année ? Est-ce que je me suis amélioré ? Est-ce que j’ai pris des cours, des formations ? Quel type de vidéo ai-je regardé ? Voilà, il y a différentes choses, il y a différents domaines.

C’était un peu des exemples que j’ai donné la semaine dernière.

Et à vous, d’expérimenter encore plus.

2. FAIRE LE BILAN: PASSER A L'ACTION

Accepter ses responsabilités: "Ne pas fuir l'exercice du bilan"

Après avoir parlé des différents domaines dans lesquels faire des bilans, aujourd’hui, je vais appuyer le fait, qu’il est vraiment important de le faire.

Parce qu’on peut se dire que « oui c’est une très bonne idée » ; comme je le disais, on a beaucoup d’informations aujourd’hui dans notre société, on trouve beaucoup de choses très intéressantes sans forcément le faire.

 

Alors aujourd’hui, je viens vous encourager à le faire, à passer à l’action. Parce que plus vous allez vous dire « oui, c’est une très bonne idée, je vais le faire plus tard, je vais le faire demain, après demain… », vous allez tout simplement vous retrouver en 2022 sans avoir fait le bilan. Et entrer comme les années précédentes, stressé, vous sentant coupables avec un certain pessimisme.

Parce que, je pense que beaucoup d’entre nous, se sont donné des objectifs, des résolutions au début de l’année ; mais ne les ont pas accomplis. Alors quand vous le faites 1,2,3,4,5ans, naturellement, vous n’avez plus beaucoup d’attentes vis à vis de vous-mêmes. Vous vous dites « bon l’année dernière, j’ai dit ça, est ce que ça sert encore à quelque chose que je pose encore des objectifs, des résolutions ; je ne les tiens jamais. ». Donc vous voyez que vous entrez dans la nouvelle année avec une mauvaise énergie déjà. Et bien sûr la situation sanitaire, économique, financière du monde actuel n’aide pas.

 

Mais en vous concentrant sur vous-mêmes, votre vie, votre famille en prenant le temps ; cela va vous permettre d’entrer dans la nouvelle année avec de l’espérance. 

On a besoin d’espoir, d’optimisme dans la vie, pour pouvoir avancer et pouvoir véritablement vivre la vie. Sinon la vie vous vit si on peut dire ça comme ça. Vous allez juste vous laissez couler dans le flux du temps et vous retrouver encore en décembre 2022 sans avoir avancé dans votre vie ; sans être plus heureux dans votre vie. Et cela peu importe à quel niveau vous vous trouvez. Vous pouvez avoir de l’argent ans être heureux, vous pouvez avoir une bonne situation financière sans pour autant être heureux. Car il y a d’autres domaines de votre vie, qui ne suivent pas. Donc ne vous butez pas juste sur un seul domaine. Tous les domaines de votre vie comptent.

 

Donc il faut le faire ce bilan.

3.PRENDRE SES RESPONSABILITES LORS DU BILAN

Accepter ses responsabilités : "C’est toujours la faute de quelqu’un ou quelque chose…"

Dans notre société aujourd’hui, nous avons tendance à rejeter la responsabilité sur les autres. Que ce soit sur notre mari, femme, nos parents qui ne nous ont pas donné l’éducation qu’on aurait eu besoin, qui ne nous ont pas donné l’amour qu’on attendait d’eux, sur le gouvernement qui ne fait pas assez, qui donne trop aux riches, trop aux pauvres… Voilà, tout le monde a des plaintes et beaucoup malheureusement d’entre nous, nous rejetons la responsabilité de notre vie, de l’état de notre vie sur le gouvernement, sur notre boss, sur notre chef (qui est trop comme ça, trop sévère, trop chiant, trop ceci…) … c’est pour cela que je n’ai pas le temps, je dois m’occuper de mes enfants, de mon mari, de mes parents… Je dois m’occuper de ci et de ça, donc je n’ai pas le temps ; Ce n’est pas de ma faute, je n’ai pas le temps. Je n’ai pas le temps de faire du sport, de bien manger, d’économiser. Je n’ai pas les moyens parce que la vie est trop chère, le gouvernement a fait ci, il y a trop de corrompus, il y a trop de ceci.

 

Il y a toujours et toujours maintes raisons, de ne pas prendre ses responsabilités. Mais si vous voulez aller de l’avant, il est important d’accepter la responsabilité totale de ce qu’est votre vie. Peu importe si d’autres personnes ont eu une main dans votre situation. Je ne refuse pas cela ; bien sûr. Chacun d’entre nous avons été blessé par quelqu’un. Nous avons eu des crasses par des gens, des personnes ont pu abuser de nous ; tout le monde passe par là. Peut-être pas à la même intensité de gravité, mais tout le monde passe par là.

 

Et comme je le disais dans un précédent épisode, l’intensité de la douleur de chacun ne doit pas être minimisé.

Pour vous, une amie qui quitte votre vie, ce ne sera pas dramatique. Vous vous dites » la vie est ainsi faite ». Pour quelqu’un d’autre, c’est dramatique. Donc ne minimiser absolument pas ce qui vous a fait mal. Mais il faut outrepasser cela. Se demander où on est aujourd’hui, nous sommes des adultes, Nous sommes grands.

Accepter ses responabilités: "Accepter que les autres ne seront jamais à la hauteur et nous blesseront"

Je suis une grande personne, et pour ce qui est arrivé, je décide d’accepter, de prendre la responsabilité. Qu’est-ce que cela va produire ? Voici ce que Paul Arden dit : « si vous êtes impliqué dans quelque chose qui ne va pas, ne blâmez jamais les autres. Ne blâmez personne que vous-mêmes. Si vous acceptez la responsabilité, vous êtes en mesure de faire quelque chose à ce sujet ; il n’y a aucune excuse. Oui le fait d’accepter la responsabilité de la situation, va vous donner la capacité d’outrepasser cela. Parce que si vous donnez la responsabilité à quelqu’un d’autre, vous allez attendre que ce soit l’autre qui change pour que votre vie change ; sauf que cela ne va jamais arriver.

Le gouvernement ne sera jamais à la hauteur des attentes de tout le monde : jamais, jamais, jamais. Les autres nous blesseront toujours et ils ne peuvent pas nous aider parfaitement. A mon avis il n’y a que Jésus qui a aimé parfaitement, il n’y a que Dieu qui aime parfaitement. Nous les hommes, nous sommes chacun égoïstes. Nous avons nos défauts, nos traits de caractères particuliers. Donc personne ne sera jamais parfaits envers nous-mêmes. Car nous-mêmes, nous ne le sommes pas. Nous faisons du mal aux autres intentionnellement, comme de manière non intentionnelle ; et on s’excuse, on se demande pardon ; d’autres pas. La vie est ainsi faite. Il y aura toujours des personnes qui nous feront du mal. Notre époux, notre conjoint, nos enfants, nos parents ; d’une manière ou d’une autre : une parole au cours d’une discussion, voilà ; ça arrivera.

Accepter ses responsabilités: "Accepter que ce soit de ma faute"

Si à chaque fois, vous dites, c’est à cause de lui ; vous n’avancerez jamais. Vous resterez dans un statut quo ; vous serez stagnant. Parce que quand vous vous dites : « c’est ma faute, cette situation-ci je prends toute la responsabilité, j’accepte que ce soit ma faute ; j’ai peut-être laissé la discussion aller jusque-là, j’ai laissé cette personne entrer dans ma vie, je n’ai pas assez épargné, j’ai beaucoup trop dépensé, j’ai voulu suivre les tendances, mon amour propre pour moi n’était pas au beau fixe, je n’ai pas fait assez de travail sur moi-même… ». Quand vous prenez toute l’entière responsabilité, maintenant vous êtes capables d’aller de l’avant, vous êtes capables de délaisser tout cela en arrière et de choisir la nouvelle étape.

Donc c’est important d’être très objectif et sans émotions. Ne vous apitoyez pas sur votre sort, s’il faut pleurer, pleurez un bon coup (c’est bon pour la santé). Mais ne vous dites pas « pauvre de moi », mais plutôt « okay, voici la situation », même si vous êtes dans les dettes. Peu importe dans quelle situation vous êtes, aussi catastrophique puisse-t-elle être ; acceptez-là ; et maintenant on pourra aller de l’avant.

Donc n’hésitez pas pour cela à prendre des temps. Prenez quelques heures par jours, par semaine. Faites une sorte de retraite, coupez le flux d’informations. Parce qu’avec toutes les vidéos que vous allez voir, les autres vont aussi posez leurs objectifs … vous pouvez vous en inspirer, comment planifier pour faire les vôtres ; mais ne calquez pas ce que les autres font ; car votre situation n’est pas la même. La situation de chaque individu est différente. 

Donc pourquoi ne pas essayer dans ces moments, de mettre une musique en fond, un verre de vin, une tasse de thé/café, un chocolat chaud, des biscuits … Prenez votre temps, mettez-vous dans une bonne ambiance sans bruit.

Si vous êtes parents, n’hésitez pas peut être de le faire un peu plus tard les soir quand les enfants dorment ou un peu plus tôt. C’est à chacun de voir en fonction de ses disponibilités, de ses responsabilités ; mais trouvez-vous ce temps-là à part avec vous-mêmes.

C’est également intéressant quand on est en couple de faire ce bilan en solo, mais également de son couple : pour voir si on avance toujours dans la même direction/ même vision. Voir ce que l’un et l’autre se reproche ; comment faire pour aller encore de l’avant dans votre couple.

Accepter ses responsabilités: "Tout le monde ne prend pas ses responsabilités dans la vie"

Il y a diverses manières de le faire, mais créez-vous du temps avec une attention intégrale sur votre exercice. Puis reconnaissez que vous êtes entièrement responsable de tout cela. Même si quelqu’un d’autre est impliqué. Dites-vous, « je ne vais rien attendre de l’autre, de telle personne » Parce qu’il y a des gens qui ne viendront jamais vous demander pardon pour le mal qu’ils vous ont fait. Il y a des gens qui abusent de vous, parce que pour eux, c’est normal ; parce qu’eux aussi ont été abusé. Donc ils abusent de vous et pour eux, c’est normal. Donc ils ne viendront jamais s’excuser auprès de vous. Donc si vous attendez après eux, vous allez rester blessés éternellement, vous n’allez pas avancer. Et vous allez rester coincés dans une certaine situation, dans un certain temps, dans une certaine phase ; sans pouvoir aller de l’avant, sans pouvoir avancer avec votre vie.

4. ON NE RECOLTE QUE CE QUE L'ON SEME

Ce verset nous dit que l’homme récolte ce qu’il a semé. Peu importe comment vous voyez la chose ; one ne récolte généralement que ce qu’in a semé. Que ce soit les mauvaises relations qu’on a autour de nous : c’est nous qui avons fait le choix d’accepter sans personnes dans nos vies.

Oui, c’est ça la responsabilité : se dire qu’on ne récolte que ce qu’on a semé. Des fois, on va plaindre par rapport à Dieu : « mais pourquoi Dieu a-t-il laissé faire cela ? Mais pourquoi Dieu est comme cela ? Mais pourquoi, mais pourquoi… ». Mais non, il y a des choses, c’est, nous qui les acceptons.

Un président qui monte, c’est nous qui l’élisons ; notre conjoint, c’est nous qui le choisissons, les amis qui sont autour de nous (qui ont peut-être abusé de nous), c’est nous qui les choisissons. C’est nous qui acceptons de laisser entrer certaines personnes dans nos vies. Le travail dans lequel on se trouve, c’est nous qui l’avons choisi ; l’attitude qu’on démontre aux autres… C’est nous qui choisissons beaucoup de choses. 

Accepter ses responsabilités: "J’ai le choix"

L’être humain est un être qui a le choix. Si vous n’êtes pas satisfait de votre travail, changez votre vision ou de travail. Vous me direz que l’environnement actuel, ne favorise pas les chose, mais soit vous changez votre perspective, soit vous arrêtez toit simplement. On a toujours le choix ! On a le choix. C’est pour cela qu’on décide de prendre la responsabilité. Et par exemple  » donc dans ce travail où je ne suis pas satisfait, je choisis de rester là en cette période parce que … »

Quand vous vous dites, « j’ai le choix » ; ça change tout ; vous ne subissez plus la chose.

Si ça se passe mal avec vos collègues, prenez le temps d’en discuter, ne ruminez pas les choses au-dedans de vous en ayant mal au cœur parce qu’on vous parle d’une certaine manière que vous n’appréciez pas ; mais vous ne dires rien : changez !!! Vous avez le choix. Votre vie que vous avez aujourd’hui n’est que le résultat de vos choix. Que ce soient des choix que vous avez fait, il y a quelques années, il y a quelque temps.

 

Si on regarde bien objectivement, beaucoup d’entre nous avons reçu des conseils, des avis de certaines personnes ; mais nous n’avons pas voulu les accepter. Nous avons refusé de les prendre en compte et aujourd’hui on se retrouve dans une situation chaotique, et on se dit « c’est de sa faute à lui ».

Non prenez l’entière responsabilité : « dites-vous, c’est moi ! Maintenant, je suis prête à avancer. ». C’est un élément capital quand on fait un bilan, une rétrospective : on accepte toutes les responsabilités entièrement.

Accepter ses responsabilités: "Faire une enquête de satisfaction sur soi-même"

Ensuite, il faut se poser certaines questions quand on fait ce bilan : Est-ce que je suis satisfait de ma vie ? oui ou non, pourquoi ? Est-ce que j’ai tout donné ? Qu’est ce qui me manque ? qu’est ce qui ne me correspond plus ? Ce sont des questions supplémentaires à se poser quand on fait les bilans dans les divers domaines qu’on a abordé précédemment : Il faut se poser la question de satisfaction.

 

Vous savez, aujourd’hui, on nous fait beaucoup d’enquêtes de satisfaction ; sur les restaurants, sur les applis ; pour savoir est-ce que vous êtes satisfaits ; pour pouvoir s’améliorer. Qu’est-ce que vous appréciez ? Qu’est-ce que vous pouvez nous faire comme retour pour qu’on s’améliore ? 

Bah il faut également le faire envers soi-même.

Est-ce que je suis satisfait de ma vie, si oui ? Qu’est ce qui me plait dans ma vie ? Car tous les domaines de notre vie ne sont pas pourris. C’est pour cela que je parlais de la gratitude dernièrement, car il est important d’être reconnaissant des domaines où ça va. Même si ce sont des petites choses, il faut être reconnaissant. Car c’est peut-être cette petite chose que vous vous avez, qui manque à quelqu’un. Donc posez-vous ces questions. Faites une enquête de satisfaction sur vous-mêmes.

Accepter ses responsabilités: "Pourquoi ne suis-je pas satisfait de ma vie ?"

Quelques exemples : j’ai trop de crédit, mon salaire n’est pas assez peut-être, je n’ai pas d’épargne de secours, je suis célibataire, je suis marié, je suis avec quelqu’un que je n’ai pas, ma foi, je suis dans une foi que je n’aime pas ; je me sens coincé … peu importe. Posez-vous els questions et répondez-y objectivement ; sans vous cachez. Parce que vous vous ne pouvez pas vous cachez à vous-mêmes. Si vous faites la politique d’autruche avec vous-mêmes, c’est catastrophique, vous allez droit à l’échec, droit au mur.

Donc faites une enquête de satisfaction avec vous-mêmes.

5. LA QUESTION DES VALEURS INTRINSEQUES

Ensuite, posez-vous la question de savoir si votre vie est en accord avec vos valeurs. 

Une fois qu’on a fait l’enquête de satisfaction, de manière concomitante (ou juste après ou juste avant), posez-vous la question : « oui, je suis satisfaite de ma vie, mais a vie est-elle en accord avec mes valeurs, ma foi ; ou est-ce que je me suis compromis ? »

 

Aujourd’hui, en tout cas de ce que j’ai pu voir, on parle beaucoup trop de compromis. Sur les réseaux sociaux, pour avoir de l’attention, il faut soit se dénuder, soit montrer du bling bling, du cash, il faut soit être très grossier, impoli… Vous voyez, on est poussé à faire certaines choses. Au niveau du travail, pour être accepté, il faut faire du commérage, il faut critiquer, il faut faire certaines choses. Donc le compromis n’est pas toujours des choses gigantesques. Ce n’est pas toujours de la fraude à grande échelle ou des choses comme ça. Ce n’est pas du vol, pas toujours. C’est dans les petits détails, c’est pour cela que j’en parle par rapport à vos valeurs.

 

Est-ce que vos valeurs sont la famille ? si vos valeurs sont la famille, votre couple, ceux qui vous sont proches ; on peut dire que vous vous êtes un peu compromis si vous les avez délaissés de côté au profit de l’argent. bien sûr il y a des compromis parfois nécessaires dans la vie.

Je ne suis pas en train de dire que tout compromis est négatif. Parfois pendant une saison, on doit prioritariser certaines choses par rapport à d’autres ; je ne parle pas de ça.

Accepter ses responsabilités: "Attention à ce que vous semez aujourd’hui"

Je parle de valeurs vraiment très intrinsèques qui ont pu blesser l’autre, faire du mal à l’autre, qui ont pu vous faire du mal également à vous-même. Parce que quand par exemple vous critiquer, vous faites du commérage sur internet, vous êtes très négatif envers les autres, la vie des autres ; vous blessez quelqu’un. Et je vous dis, ce que vous semez, vous le récoltez ; c’est une loi spirituelle. Donc peut être aujourd’hui, vous vous dites « oh c’est juste un commentaire lancé là, c’est normal et tout… ». Croyez-moi, vous allez le récoltez et multiplié demain ou après-demain ; peu importe à quel moment, si vous ne vous repentez pas si vous ne vous repentez pas comme on dit dans le jargon chrétien ; si vous ne vous excusez pas profondément et délaissez cette attitude ; vous allez le récolter.

 

Celui qui critique sera critiquer demain, celui qui insulte, sera insulté demain ; d’une manière ou d’une autre. Que ce soit demain par vos propres enfants ou par vos autres collègues ou par vos camarades en maison de retraite demain ; peu importe ; vous allez le récoltez. On récolte ce qu’on sème.

Accepter ses responsabilités: "Quelles sont vos valeurs intrinsèques ? faire son check-up objectif"

Faites attention à ça. Donc posez-vous les questions par rapport à vos valeurs, vos valeurs intrinsèques. Tout n’est pas que finances et santé. Vos valeurs intrinsèques, ces valeurs qui font sue vous êtes qui vous êtes. Rappelez-vous quelles étaient les lignes que vous aviez décidé que vous ne traverserez pas : est-ce que vous les avez traversés ? Dans les domaines des relations, ça peut être, pas d’adultère, de ne jamais tromper la personne avec qui je suis, ne jamais lui mentir, d’être toujours honnête, ne jamais sortir avec un homme marié… Est-ce que vous vous êtes compromis. Vous voyez, il y a différentes manières de se compromettre dans la vie.

 

Alors quelles sont vos valeurs ? Après nos valeurs sont différentes le uns des autres. Ça va dépendre de vos valeurs à vous. Vous êtes-vous compromis ? pourquoi ? quelles raisons ? qu’est-ce qui vous a poussé ? Quel est le raisonnement que vous vous êtes donné pour valider votre compromission. Voyez-vous, voilà déjà quelques éléments pour être très objectifs mais toujours avec amour, parce que vous vous aimez. C’est parce que vous vous aimez que vous fassiez un check up objectif.

 

On fait tous des check-up quand on va chez le médecin, il nous fait un check-up objectif : « bon là vous avez pris trop de poids, c’est dangereux pour votre santé, i va falloir diminuer ». » trop de cholestérol, trop de sucre, votre glycémie est augmentée ; donc il va falloir faire attention sinon le diabète vous guette » : on fait des checks up partout. Les entreprises font des bilans pour voir o ils vont, « est ce qu’elles doivent se restructurer ? » En tout cas, au niveau business, pour ceux qui travaillent dans des entreprises, on fait des bilans, on fait des bilans réguliers, on fait des checks up : pour voir ce qu’il faut faire, ce qu’il faut laisser, ce qu’il faut abandonner, ce qui a marché, qu’est ce qui n’a pas marché… sommes-nous toujours en accord avec notre ligne directrice ; je pense que vous voyez la chose.

CONCLUSION

Donc voilà c’était mon encouragement par rapport à l’établissement de ce bilan : ne vous dites pas c’est la faute de l’autre ; NON, prenez toute la responsabilité ; ce qu’un homme aura semé il le moissonnera, donc la vie que j’ai aujourd’hui ; en fait je l’ai semé. Elle est le résultat de mes choix. Alors pour pouvoir aller de l’avant, je dois pouvoir dire okay « ce sont mes choix, qu’est-ce que je vais pouvoir faire différemment demain ? »

 

 

 

On peut faire des bilans à tout moment, il n’est jamais trop tard ; on est toujours au bon moment, pour faire un bon bilan. Peu importe à quel moment on se trouve dans l’année : si ça ne va pas, arrêtez-vous, faites le bilan, pour pouvoir embrayer sur demain.

Musique : frères et sœurs par YPWG         https://www.youtube.com/watch?v=sDQThha519c

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

Laisser un commentaire