Quel genre de vie désires tu ? une question à se poser régulièrement.

#ep 22

« Un travail d’introspection déterminant pour vivre le bonheur au quotidien dans sa vie. »

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« Quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein; heureux s’i observe la loi ! » Proverbes 29:18

« Et la vision des soirs et des matins, dont il s’agit est véritable. pour toi, tien secrète cette vision, car elle se rapporte à des temps éloignés » Daniel 8:26

« Jésus leur donna cet ordre: ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le fils de l’homme soit ressuscité des morts. » Matthieu 17:9

« Et l’Eternel m’a répondu et m’a dit: Ecris la vision, et l’exprime lisiblement sur des tablettes, afin qu’on la lise couramment. » Habacuc 2:2

PRESENTATION DE L'EPISODE

Une interrogation qu’on devrais avoir régulièrement, mais que parfois, on n’y pense pas.

Quel genre de vision ai-je pour ma vie ? Qu’est-ce que je veux atteindre ? Qu’est-ce que je veux réaliser ? Comment est-ce que je veux me sentir au quotidien ? Qu’est-ce que je veux dans mes relations, mes finances ? Où est ce que je veux habiter ?

Ce sont des choses qui paraissent normales, mais que je pense on ne s’arrête pas, pour se le redemander à soi-même.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, nous verrons ensemble; l’intérêt, les bénéfices de se poser cette question régulièrement.

Réflexion inspirée des travaux du Dr Benjamin Hardy sur YouTube 

POINT DE DEPART

"Quel genre de vie est-ce que je désire ? » C’est une question simple, mais beaucoup ne serait pas capable d’y répondre."

Est-ce que nous nous arrêtons pour nous demander ce que nous voulons de la vie, qu’est ce que je veux laisser comme trace après mon départ. Quelle image est ce que je veux donner ? quelle est l’image que je désire que les autres aient de moi (famille, amis, époux, enfants) ? Qu’est-ce que je veux laisser comme héritage ?

Exemple :

Les joueurs de foot ont pour vision de gagner, d’être les meilleurs. Et en vue de cette vision, ils vont s’entrainer, se donner certaines disciplines, certaines limites, certaines rigueurs en vue de cet objectif.

Chez les athlètes, on peut facilement voir cette notion d’objectif, de vision ; qui va diriger leurs choix au quotidien : leur entrainement, leur alimentation. Car ils ont un but très clair à atteindre ; et ils vont se donner les moyens pour atteindre ces objectifs.

Nous avons également besoin de vision pour notre quotidien.

NOTES

"Avant de se donner toute sorte d’objectif, il faut se poser la question de savoir ce quel genre de vie nous désirons."

  • C’est cette vision qui va pouvoir vous aider à déterminer vos limites, vos barrières, ce que vous aller rechercher au quotidien, ce que vous allez commencer à mettre en pratique, les habitudes que vous allez chercher à avoir dès maintenant.

  • Une vision de la vie n’est pas figée ; ancrée dans le marbre (on en a parlé dans l’épisode « comment faire face au changement? » ). La vision change car on est amené à changer. On ne doit pas être limité par la vision qu’on avait à 14 ans, ou il y a quelques années.

    Quand on change, ce à quoi on aspire change. C’est pour cela qu’il est important de se poser cette question régulièrement et de l’écrire. Il faut pouvoir revisiter sa vision régulièrement.

  • Il faut l’écrire : Quel genre de quotidien est ce que je désire ? quelle est ma journée idéale, mon mois idéal, mon année idéale ? quel sentiment est-ce que je veux avoir dans mon quotidien, dans ma vie ?

    Tous les genres de vie sont valables, mais est ce que vous vous êtes déjà posé la question par rapport à vous ?

    Bien sûr le fait de désirer une vie ne veut pas dire qu’il sera facile de l’avoir. Mais vous avez un point de départ.

  • Parfois il faudra garder cette vision secrète, car votre entourage n’est peut-être pas celui à qui le partager. Il faut savoir avec qui partager sa vision, ses désirs vis-à-vis de la vie. Car beaucoup voudront vous décourager car votre vision, n’est pas leur vision de la vie tout simplement ; ou parce qu’ils ne veulent pas, parce qu’ils n’ont pas nos meilleurs intérêts à cœur. Tout le monde ne nous aime pas.

    Sur les réseaux sociaux on a tendance à beaucoup trop partager, ce qui ouvrent la porte à des points de vue non désirés (rappel épisode sur « comment savoir quand donner son avis et quand le garder) qui peuvent nous décourager, stimuler de la peur, de l’anxiété et vous faire abandonner votre vision qui était la votre et donc bonne pour vous.

"Pour être heureux dans la vie, il faut déjà savoir ce qu’on veut dans la vie, et ainsi aligner son quotidien sur ce qu’on veut. "

Si on veut être heureux dans la vie, il faut être heureux durant l’année et les années se répètent. Il faut être heureux durant un mois et les mois se répètent. Il faut être heureux durant une semaine et les semaines se répètent. Mais au final la base revient à être heureux au quotidien ; chaque jour.

Car comme le dit « à chaque jour suffit sa peine » : si on réussit à être heureux durant une journée ; il y a beaucoup plus de possibilité de répéter la journée de succès le lendemain. Car on aura pu analyser « qu’est ce qui a fait que j’étais heureux en cette journée » et on pourra reproduire certains éléments de réussite de la journée à la journée d’après. Et ainsi de suite. Ce qui nous donne des semaines où on est plus heureux, équilibré ; et ainsi des mois, des années ; et ça nous donne une vie remplie ; mais consciencieuse.

On en revient à la notion de conscience, abordée dans l’épisode « être conscient, un des secrets du bonheur ».

[Exemple d’un cas pratique: à partir 14 min]

"Quand ça ne va, posez vous cette question. Quand ça va, posez vous cette question : quel genre de vie est ce que je désire ?"

Mais avant de suivre cette vision (celle prônée par les réseaux sociaux), il est important de se demander, si cela est ce à quoi on aspire. Car on va consomme certains contenus par habitude, par effet de masse. On fait beaucoup de chose parce qu’on suit la foule sans se poser la question de savoir si cela nous est bénéfique par rapport à la vision qu’on a. On ne se remet pas souvent en question sur les choses qu’on fait et le pourquoi du comment on les fait. Parce que des fois, la vision qu’on a est celle que nos parents nous ont donné, est celle que la société nous a donné. (Rappel: épisode sur la pression de la société, des autres + épisode sur « que faire quand nos choix déçoivent les autres ? »)

La société nous forge et on se retrouve à avoir des aspirations qui ne sont pas les nôtres inconsciemment. Forcement, on prend les aspirations de la société en se disant qu’elles sont les nôtres ; puisqu’on a été éduqué là-dedans, c’est ce qui est mis en avant ; c’est ça que signifie le succès. C’est ce que la société nous dit qu’est le succès ; qui est le succès pour nous, alors que par forcément.

Votre vision est valable et elle va dépendre de vous, de vos rêves, de ce que Dieu vous met dans le cœur vis-à-vis de votre destinée (demandez-la à Dieu si vous avez une relation avec lui : qu’est-ce que je suis venu faire sur cette terre ?).

La destinée, la vision va vous donner une directive par rapport à la vie que vous devez mener, la manière dont vous devez avancer sur cette terre.

"Bien sûr le fait de désirer une vie ne veut pas dire qu’il sera facile de l’avoir. Mais vous avez un point de départ."

Ma technique :

Chaque semaine au moins, je prend le temps de m’arrêter pour imaginer la vie que j’ aimerai avoir. Afin d’être constamment consciente de si j’avance positivement vers cette vision ou pas. Et ainsi, de pouvoir me rendre compte rapidement des choses qu’il faudrait que je change ou persévérer dans certains aspects; car cela correspond à la vie à laquelle j’aspire.

CITATIONS

"Bien sûr le fait de désirer une vie ne veut pas dire qu’il sera facile de l’avoir. Mais vous avez un point de départ."

*Sans vision, il nous est impossible de pouvoir aller dans une direction: comment savoir si on va dans la bonne direction ; si on ne sait pas où on va ? si on ne sait pas ce qu’on veut atteindre.

*Quand on change, ce à quoi on aspire change. C’est pour cela qu’il est important de se poser cette question régulièrement et de l’écrire.

*Toutes les personnes qui ont réussi, avaient une vision ; un objectif qu’ils voulaient atteindre.

*on prend les aspirations de la société en se disant qu’elles sont les nôtres ; puisqu’on a été éduqué là-dedans, c’est ce qui est mis en avant ; c’est ça que signifie le succès. C’est ce que la société nous dit qu’est le succès ; qui est le succès pour nous, alors que par forcément.

*« Des fois nous sommes dans la dépression, des schémas de comparaison faussés ; car ce n’est même pas ce à quoi on aspire véritablement. Au final, on ne se sait pas vraiment ce qu’on veut, et en plus on souffre parce qu’on veut des choses, qu’on nous a dit de vouloir. »

*On fait beaucoup de chose parce qu’on suit la foule sans se poser la question de savoir si cela nous est bénéfique par rapport à la vision qu’on a.

*Pour être heureux dans la vie, il faut déjà savoir ce qu’on veut dans la vie, et ainsi aligner son quotidien sur ce qu’on veut. Cela va nous permettre d’être plus épanoui, plus heureux, de dire non à certaines choses et de savourer la vie malgré des hauts et des bas qui peuvent arriver. Une vision permet de tenir ferme dans les moments difficiles, et d’avancer.

Musique : frères et sœurs par YPWG         https://www.youtube.com/watch?v=sDQThha519c

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

Laisser un commentaire