On est tous une personne toxique pour quelqu'un: comment ? 3 cas

#ep 47

« On peut être la personne toxique sans le savoir, alors analysons 3 cas pour le comprendre et améliorer nos relations »

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?  » Matthieu 7:3

« Deux hommes marchent-ils ensemble sans s’être mis d’accord ? » Amos 3:3

« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux » Ecclésiastes 3:11

« Attention, ne vous y trompez pas : Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. » 1 Corinthiens 15:33

« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux » Ecclésiastes 3:1

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

PRESENTATION DE L'EPISODE

C’est vrai que c’est un concept parfois un peu difficile à accepter personnellement : que nous pouvons être la personne toxique dans une relation. Parce qu’en général, on a tendance à voir les autres comme toxiques. Et effectivement, comme je l’annonçais dans l’épisode d’introduction, avec la tendance actuelle où on parle un peu de repli sur soi ; de prendre soin de soi, on parle toujours des personnes toxiques ; des autres. Ce sont toujours les autres qui sont toxiques sans jamais regarder à nous-mêmes. Or nous pouvons être l’autre personne qui est toxique dans la relation.

Oui, nous pouvons être la personne toxique dans la relation, et ce malgré nous. Donc il est important d’analyser les choses ; afin d’améliorer nos relations avec les autres.

Et c’est ce qu’on fera au travers de l’analyse de 3 situations différentes; 3 contextes dans lesquels nous pouvons être toxique et comment y remedier.

RETRANSCRIPTION RESUMEE DE L'EPISODE
CONTEXTE

"Peut-être qu'aujourd'hui nous sommes devenues les "personnes toxiques" pour elle …"

Comment m’est venu ce sujet ? Je l’ai expérimenté personnellement. Parce qu’il y a quelques années, il y a eu une séparation dans notre groupe d’amies. Nous étions un groupe d’amies d’environ 5 – 6 femmes. Une amitié qui dure déjà depuis plusieurs années. Le groupe s’est formé au fur et à mesure des années avec des amitiés de 25 ans, 30 ans et d’autres un peu plus récentes de 15 ans. Donc, ce ne sont pas des amitiés d’un jour où on pourrait se dire « vous vous connaissez d’hier ». 

Du coup dans ce groupe-là, un incident s’est produit. Il y a eu un incident avec une des filles ; et une des filles s’est complètement disloquée de tout le reste et aujourd’hui nous sommes arrivées au point de connaissances tout simplement ; de loin comme ça.

Et c’était une chose très difficile à vivre sur le moment. Car on se demandait, ce qui s’était passé, et comment on en était arrivé là. Parce qu’on a fait la communication, tout ce que vous voulez ; on a tout mis en place pour que normalement la situation puisse être résolue et ça n’a pas été le cas. Et l’autre n’est pas revenue.

Ainsi lors d’une discussion avec le reste du groupe restant, on cherchait une explication à cette situation ; car c’était incompréhensible, par rapport à l’événement qui s’était produit, les excuses demandées. En tout cas, tout le protocole avait été mis pour une relation saine. Et on ne comprenait pas pourquoi, ça n’avait pas marché.

C’est ainsi que j’avais dit aux filles tout simplement : « peut-être qu’aujourd’hui, nous sommes les personnes toxiques pour elle ; tout simplement. ».

Malgré toute notre bonne volonté, malgré notre engagement, peut être que tout simplement, nous sommes aujourd’hui ; toxique pour elle. Pour où elle se trouve dans cette étape de sa vie, nous sommes toxiques pour elle.

CAS N°1: On peut être une "personne toxique" pour l’autre ; parce qu’on a véritablement de mauvais traits de caractère ; difficiles à vivre.

Comme une parole de sagesse le dit « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? ». Oui des fois, nous sommes prompts à critiquer les autres, à leur faire des reproches ; alors que chez nous : c’est grandiose; alors que nos mauvais traits de caractères sont exécrables. Et des fois, les gens ne nous disent pas. Parfois, les gens ont du mal à nous dire qu’ils ne sentent pas bien dans notre présence, que nous sommes véritablement toxiques pour eux.

Par exemple, c’est parce que l’amitié a duré tellement longtemps, peut-être que vous avez une personnalité dominante et il y a des gens qui n’arrivent tout simplement pas à dire les choses (nous savons cela).

Ça me rappelle l’épisode où je parlais des leçons apprises suite au décès de ma grand-mère (à écouter si tu ne l’as pas encore écouté). Je parlais entre autres dans cet épisode-là, que je m’étais rendue compte que certains traits de caractère sont tellement difficiles à vivre ; qu’ils repoussent les autres.

Donc des fois, vous avez peut-être des traits de caractère qui font que les gens sont réticents à vous approcher. Et bien sûr, ça va être différents pour chacun : il n’y a pas de traits de caractères unanimes.

Quoique, effectivement, il y a des traits de caractères qui sont généraux et communs dans la toxicité. Par exemple, tout ce qui est pervers narcissique, les gens qui vous rabaissent, qui vous critiquent … Nous savons qu’il y a des traits toxiques très « voyants » « clairs ». Mais il y en a d’autres qui sont un peu plus personnels et qui vont dépendre d’une personne à une autre.

"Faire le travail d'introspection et d'enquête pour savoir si on est une "personne toxique" "

Mais on reconnait la toxicité de l’autre par rapport à l’état dans lequel il nous laisse : est ce qu’il nous laisse dans la confusion, le mal-être, la diminution, on se sent vidé ? Bah cette personne-là, elle est toxique pour vous.

Elle n’est peut-être pas en train de vous insulter de tous les noms, mais peut-être qu’il y a des commentaires, des remarques qu’elle fait régulièrement qui ne vous plaisent pas ou qui vous diminuent.

Ou peut-être c’est vous, qui faites ce type de remarques là aux gens, qui laissez les gens dans cet état. Et bien des fois, les gens ne nous le disent pas.

Du coup c’est quelque chose que je fais souvent : demander à mes frères et sœurs qu’est-ce qu’ils pensent de moi ?  Puisqu’ils sont les personnes les plus proches, les plus intimes. Peut-être que pour vous, ce sera votre époux/se, vos enfants qui ont peut-être un certain âge déjà, ou des amis (très proches) ; après cela va dépendre de tout un chacun.

C’est un exercice que je fais régulièrement : je leur demande quels sont mes bons côtés et quels sont mes mauvais traits de caractère ; car des fois, on ne sait pas.

Des fois, on se dit qu’on est au top, les autres ne nous disent rien ; et pourtant, il y a pas mal de choses à récurer, horribles pour les autres.

Ainsi oui parfois, nous avons des traits de caractère qui sont difficiles à vivre. Et il ne faut pas absolument pas dire « je suis comme ça et c’est comme ça ». Non, il y a des choses, qu’on peut traiter, qu’on peut travailler à s’améliorer.

CAS N°2: Des fois, on devient la "personne toxique" pour l’autre tout simplement parce qu’on n’est plus sur la même phase, la même longueur d’onde dans la relation

Et je pense que ça été le cas avec notre amitié, l’histoire que je vous racontais un peu au début : cette amie-là est tout simplement peut être à une étape de sa vie, où on ne regarde plus dans la même direction. Une parole de sagesse nous dit « Deux hommes marchent-ils ensemble sans s’être mis d’accord ? »

Il y a un temps où on arrive à se séparer car en grandissant, nos visions de la vie ne s’accordent plus, nos caractères, nos délires ; ce n’est plus ça. Avant peut-être on râlait ensemble, et maintenant l’autre est hyper joyeux ; donc il devient toxique pour l’autre et vice versa. Peut-être qu’avant vous alliez ensemble en discothèque, vous faisiez beaucoup la fête, vous buviez beaucoup, vous fumiez ensemble ; c’était cool. C’était un délire que vous aimiez. Mais aujourd’hui peut être vous êtes à une phase où ce n’est plus ça pour vous : vous décidez que la fête ce n’est plus votre truc, les dépenses à outrance, boire, ce n’est plus votre truc. De ce fait, les autres deviennent toxiques pour vous et vous vous devenez toxiques pour eux ; ça va dans les 2 sens : parce que vos visions de la vie ne sont plus accord, vos délires ne sont plus en accord.

Ainsi va la vie, on avance et on doit l’accepter. C’est ce que je partageais avec vous dans l’épisode sur le changement : il faut accepter le changement dans la vie. On n’est pas appelé à rester à un point fixe ad vitam aeternam ; on grandit. Ce qui nous plaisait hier, ne nous plait plus aujourd’hui. Bien évidemment dans les relations également, ça se passe de la même manière. Des fois on ne comprend pas cela et on culpabilise.

"Une personne peut devenir toxique quand son temps dans votre vie est terminé et elle y est encore …"

Et comme une autre parole de sagesse le dit « Il fait toute chose bonne en son temps » et une autre qui dit « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux ». Il y avait un temps pour cette amitié là et le temps malheureusement révolu. Et il est temps d’aller vers d’autres amitiés qui correspondent à la saison dans laquelle on se trouve.

Bien évidemment, je ne dis pas que toutes les amitiés sont appelées à disparaitre ; pas du tout. Il y a des personnes qui sont amis toute leur vie parce que tout au long, elles ont avancé avec une vision de la vie plutôt similaire ; peu importe où elles se trouvaient. Bien sûr, il y a également un travail dans les relations.

Donc bien évidement ce n’est pas le cas de toutes les relations. Mais c’est pour vous aider, vous et moi à ce qu’on comprenne que des fois ; on devient toxique parce que ce n’est plus ça.

« Attention, ne vous y trompez pas : Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs ». Comme nous le dit cette parole de sagesse, des fois, quand on n’est plus sur la même direction, il faut se séparer tout simplement. Si on ne veut pas retomber en arrière, il faut se séparer.

Par exemple, vous ne pouvez malheureusement pas continuer à être amis avec des personnes qui continuent à peut-être se droguer (bien qu’elles soient « de bonnes personnes » ; alors que vous ne voulez plus de cela. Inévitablement, vous allez tomber.

CAS N° 3: Des fois, notre bonheur, notre personne, notre succès, tout ce qu’on est ; fait de nous une "personne toxique" pour quelqu’un d’autre

Des fois, on n’a rien fait et c’est juste nous. Vous voyez, il y a souvent des gens qui vont vous dire « vous êtes trop … » « arrête ; pourquoi tu fais genre ? » « Pourquoi tu t’habilles toujours comme si tu allais à un gala ? » « Et pourquoi tu es trop joyeuse comme ça ? tu fais genre tu ne souffrais pas dans la vie » « Qu’est-ce que tu essaies de prouver » … Des fois, tout simplement ce qu’on est, notre réussite, embête les autres. Et là il n’y a pas grand-chose à faire. Vous n’avez rien à faire, puisque c’est votre personnalité, la personne que vous avez décidé d’être ; qui dérange les autres ; sans que vous n’ayez fait quoi que ce soit.

Là, il n’y a pas de soucis de notre côté.

Et c’est une phrase qu’Heather Lindsey, une femme pasteur et évangéliste sur Instagram. Elle avait dit que des fois c’est juste vous. Peu importe ce que vous ferez, vous serez toxiques pour les autres. Vous pouvez sourire, faire des dons … Quelqu’un vous trouvera toujours toxique, aura un problème avec vous.

Ça aussi il faut le comprendre et l’accepter. Là c’est une question de jalousie, d’envie ; ce sont les autres, qui n’ont pas de problèmes résolus.

Des fois, ça peut être vous, qui êtes dans ce cas-là où vous trouvez les autres toxiques, et posez les questions précédentes. Parfois, vous trouvez les autres toxiques ; parce que vous avez des problèmes non résolus. 

CONCLUSION

Une relation c’est du donnant-donnant.

1.Il y a un échange : vous donnez, il donne ; vous recevez, l’autre doit recevoir aussi. Mais si vous êtes la personne qui ne fait que prendre à l’autre, vous devenez un parasite dans la relation.

Conclusion cas n°1: Faites une évaluation. Chacun de nous, faisons une évaluation objective de qui nous sommes ; de nos bons côtés, comme de nos mauvais côtés. S’il y en a qui sont vraiment mauvais et que vous-mêmes vous pensez qu’ils sont difficiles à vire pour les autres ; que vous-mêmes, vous n’accepteriez pas cela ; ne demandez pas autres de devoir l’accepter.

De ce fait, nous devons faire des efforts de ce côté-là pour améliorer nos relations avec les autres, pour donner aussi quelque chose à l’autre ; sinon les relations s’effriteront toujours, elles disparaitront toujours d’une manière ou d’une autre.

Conclusion  cas n°2: La toxicité vient du fait qu’on ne regarde plus dans la même direction dans la relation. Parce que pour qu’une relation fonctionne peu importe le type, il faut être d’accord. Il faut qu’on ait certains mêmes délires, qu’on soit dans le même « mood », pour qu’une amitié/relation puisse continuer à persévérer.

Conclusion cas n°3:  Des fois, les autres (ou nous) n’ont rien fait, on n’a aucun reproche à leur faire, et nous les trouvons toxiques. Parfois les gens sont juste joyeux, heureux, vivent leur vie ; et nous les trouvons toxiques.

Donc là, il faut se poser les questions « pourquoi ? » et on en revient à l’épisode de « pourquoi ».

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

SE PREPARER POUR UNE NOUVELLE SAISON
réussir à faire un bilan et se créer des objectifs personnalisés