Le gentleman n’est pas mort

Le gentleman n’a pas encore disparu.

Ah quelle leçon ! J’en ai vécu des expériences, comme je vous raconte dans mes récits d’aventures lors de mes voyages et dans la vie quotidienne. Et en conclusion, j’en suis arrivée à ce fait:  le gentleman n’est pas mort.

Dans notre société, on entend parler des abus constants sur la femme. On parle, des inégalités de sexe, du harcèlement sous toutes ses formes et dans divers lieux,des viols, du manque de respect, de considération à l’égard de la femme… En somme, on en parle de plus en plus, des maux qui touchent la femme. Ce qui est très important pour sensibiliser la population d’un mal bien réel, inacceptable et intolérable.

Cependant, de ce fait, on  pourrait arriver à se demander: si l’homme ne serait pas le principal ennemi de la femme.

Mais j’ai appris une autre chose. Dans mon entourage, j’étais déjà par la grâce de Dieu ( ce que certains appellent chance) entourée d’hommes intègres, bons et droits. Mais je n’en avais pas tant que ça autour de moi. Et parler de son environnement n’est jamais vraiment percutant comme observation. Alors aujourd’hui, grâce à ma petite expérience en dehors de “ma famille”, je peux rendre compte de cette certitude, de manière plus appuyée. Je peux dire de manière assurée que le gentleman tant recherché, n’a pas encore totalement disparu.

J’ai vu des hommes normaux.

Pour commencer, dans ma courte existence, j’ai vu observer divers hommes “bien”. J’ai vu des hommes sans lien avec moi, sans me faire quelques propositions indécentes; prendre soin de moi, m’accompagner et m’assister. Étais je en situation de handicap ? Non. J’ai pu voir des hommes sortir de leur chemin pour pouvoir m’apporter de l’aide. J’ai vu des hommes qui n’ont jamais essayer d’abuser de moi. Et bien sûr, j’ai également vu des hommes charmants, galants, bien éduqués, sans gestes déplacés en mon encontre. Sans oublier, des hommes acceptant un rejet sans m’insulter, ni me menacer. Oui, j’ai vu des hommes intelligents, avec des professions diverses, humbles et non vantards.

En somme, j’ai vu des hommes normaux.

Il est là au quotidien.

Et je me suis dit: le gentleman n’est pas mort. Il est là au quotidien, autour de nous, mais nous ne faisons pas attention à lui. Cette “race” d’hommes n’a pas encore disparu. Ils honorent encore les femmes et la respectent. Ils soutiennent la cause de la femme sans se cacher. Ils aident au détour d’une course…

Mais de part les actes de quelques uns, nous les blessons et nous les catégorisons comme les autres qui ne voient en la femme; qu’un objet sexuel sans aucune importance. Mais ce n’est pas juste. De la même manière que toutes les femmes ne sont pas matérialistes et avides, tous les hommes ne sont pas mauvais non plus.

Conclusion : Apprenons à le reconnaître.

Tout d’abord à nous les femmes: apprenons à bien choisir les hommes de nos vies. Ceux qui nous entourent et à qui nous ouvrons nos cœurs. Ceci, afin de ne pas insulter le gentleman qui est encore bien vivant. Car à cause de nos mauvais choix et des blessures qui en ont résulté; nous avons catalogué le gentleman comme “mort et enterré”. Comme nous le montre ce vieil article, qui ne reflète que la pensée générale féminine.

Apprenons tout simplement à le reconnaître et à l’honorer. Mais faisons surtout attention, à ne pas projeter des aspirations fantasques vues dans les films hollywoodiens ou sur  les réseaux sociaux sur sa personne. Ce serait injuste et irréaliste. En effet, il n’est pas parfait et n’est pas un personnage construit dans l’imaginaire.

A vous messieurs, qui continuez à être honorable envers la femme; continuez et ne vous lassez pas d’être exemplaire dans votre marche. Vous permettez aux femmes, de se rendre compte, que tous les hommes ne sont pas pareils. Elles ont juste fait le mauvais choix.

ARTICLES SIMILAIRES