Comment savoir quand donner son avis et quand le garder ?

#ep 21

« Rappelons-nous d’une chose: on n’a pas besoin de donner son avis sur tout. »

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pêcher. mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent. » Proverbes 10:19

« Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; » Jacques 1:19

« Ne t’empresse pas d’ouvrir la bouche ! Que ton cœur ne se précipite pas pour exprimer une parole devant Dieu ! En effet, Dieu est au ciel, et toi sur la terre. Que tes paroles soient donc peu nombreuses! » Ecclésiastes 5:1

« Ne sois point sage à tes propres yeux, crains l’Eternel, et détourne-toi du mal. » Proverbes 3:7

PRESENTATION DE L'EPISODE

Dans notre société actuelle, nous avons cette facilité, cette légèreté à donner notre avis sur tout; sans qu’il nous ait été demandé. Et cela bien à tord.

Nous pensons parfois que cela n’arrive que sur les réseaux sociaux, mais ce n’est pas le cas. Combien de fois êtes-vous sorti d’une discussion en vous disant: « j’aurai dû me taire » ou « j’aurai mieux fait de ne pas donner mon avis » ?

Aujourd’hui nous parlerons:

  • de la problématique de « l’avis indésiré »,
  • de ses conséquences
  • et de comment y remédier

CONSTAT

"Peu importe ce qui se passe dans ce monde, on n’a pas besoin de donner notre avis sur tout : on peut le garder. "

  • Nous avons tendance à penser que nous sommes plus sages et des fois nous avons plus d’expérience, plus de sagesse, effectivement que les autres par rapport à ce que nous avons pu découvrir, les livres que nous avons lus, expérimenter, les études que nous avons faites, donc nous avons certaines connaissances plus importantes que les autres.

    Mais nous n’avons pas besoin de donner notre avis à tout va, sans que l’autre ne l’ait demandé.

  • Aujourd’hui avec internet on a cette tendance légère, facile à donner notre avis sur la vie des gens : la manière dont ils éduquent leurs enfants, ce qu’ils mangent, la manière dont ils présentent leur couple, ce qu’ils font, la manière dont ils s’habillent. On veut leur donner ce qu’on pense.

    En effet, puisqu’ils l’ont mis sur internet, cela veut dire ; qu’ils nous donnent l’autorisation de donner notre avis et de dire toit ce que nous pensons d’eux. Il doit y avoir une question d’éthique, de conscience : même s’ils l’ont posté sur internet, a-t-on besoin de dire à l’autre que je te trouve moche ? a-t-on besoin de dire à l’autre qu’elle est une mauvaise mère parce qu’elle ne fait pas les choses comme moi je le ferai ?

Histoire personnelle :

« J’essayais de la conseiller, de lui donner mon avis quand elle me présentait une chose, alors qu’elle me demandait juste de l’écouter. »

COMMENT FAIRE DU COUP ?

"On peut avoir son avis et le garder."

  • Comme sur les réseaux sociaux, n’est-ce pas ce que nous faisons avec nos amis, connaissances, famille ? il ne nous demande pas notre avis, ils nous présentent leur situation sans nous demander notre avis ; et on se permet parce qu’ils nous l’ont dit ; de leur donner notre avis.

    « Nos amis ne nous diront pas souvent par pudeur qu’ils ne nous ont pas demandé notre avis, et il y en a qui nous le disent. »

  • Des fois, les gens viennent juste vous présenter leur excitation, leur nouvelle chose. Même si vous pensez que le projet est voué à l’échec, abstenez-vous s’ils ne vous ont pas demandé ce que vous pensiez.

    Encouragez sur les points que vous trouvez bien. Dites « courage », ça fait plaisir. Mais abstenez-vous de dire que « ton idée, elle est bidon ». Ce n’est pas un mensonge si elle ne vous a pas demandé votre avis.

  • Il y a des sujets délicats, où vous n’avez pas besoin de donner votre avis s’il ne vous a pas été demandé. Il y a des disputes parfois véritablement inutiles ; car nous avons bien évidemment des points de vue différents.

"Si vous regarder une vidéo et la fille n’est pas habillé comme vous le souhaitez, vous pouvez passer votre chemin ; sans lui laisser un commentaire de tous les noms ; qui va lui pourrir sa journée.."

  • C’est une forme d’orgueil que de donner un avis indésiré à l’autre. Ce n’est peut-être pas aussi flagrant que de dire que « je suis supérieur à toi », mais au final, vous vous placez en position de « plus sage, de plus que l’autre ».

Ce n’est pas évident tous les jours, car nous avons notre réflexion, notre idée dans la tête et nous voulons absolument la sortir. Mais travaillons à retenir nos lèvres, à parler moins ; à écouter plus.

  • Des fois, nous faisons des promesses dans la précipitation, nous prenons certaines responsabilités ; car nous voulons prouver que nous sommes une bonne personne (RAPPEL: épisode sur les motivations du cœur) et nous parlons trop vite sans réfléchir et nous nous retrouvons donc coincé.

    Alors que si on avait pris le temps de réfléchir, de dire « je vais réfléchir, donnez-moi du temps », on éviterait certains soucis.

  • Maintenant, il est sûr que quand on vit avec une personne, on doit échanger sur ces choses que l’autre a peut-être fait, qui nous a affecté et que nous n’avons pas apprécié. Le degré de relation, d’intimité ; va pouvoir jouer sur ce qu’on peut se permettre de dire à l’autre.

"Abstenons-nous de donner notre avis sur tout ; surtout s’il ne nous a pas été demandé."

RAPPEL

Vous n’avez pas besoin de donner votre avis tout le temps : il peut être excellent, avec des preuves scientifiques ; sans que vous ne le sortiez. Si les autres ont déjà donné des points valides, des bonnes choses, vous pouvez tout simplement apprécier ce que les autres ont dit ; sans ajouter le vôtre. C’est un travail d’humilité.

 

RAPPEL

Vous pouvez également vous abstenir de donner votre avis, si vous voyez que la discussion ne va nulle part, et si votre avis ; ne servira qu’à activer la colère ou autre. veut pas, je m’en abstiens.

Technique :

Quand quelqu’un vient me présenter une situation, je lui demande « est ce que je peux te donner mon avis » : si la personne le veut, je le donne librement. Si elle n’en veut pas, je m’en abstiens.

CITATIONS

"Combien de disputes sont nées d’avis indésirés ?"

  • Parfois les autres ne veulent pas nos avis, ni nos conseils, mais juste qu’on les écoute.
  • Il y a des moments où quand la discussion devient assez chaude, vous n’avez pas besoin de donner votre avis, même si vous avez un très bon point.
  • On ne conseille pas tout le monde, nous dit la bible.
  • Si les autres ont déjà donné de très beaux points, pas besoin de donner son avis.
  • Quand on parle moins, il y a moins d’opportunités de dire des bêtises, de créer des conflits.

Musique : frères et sœurs par YPWG         https://www.youtube.com/watch?v=sDQThha519c

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

Laisser un commentaire