Comment prendre de bonnes décisions quand on hésite ?

#ep 42

« La question ultime et simple à se poser pour prendre de bonnes décisions. »

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« Dieu ne le saurait-il pas, lui qui connait les secrets du cœur ? » Psaumes 44:21

« Le cœur est rusé, et désespérément malin par-dessus toutes choses ; qui le connaîtra ? » Jérémie 17:9

« L’Éternel connaît les pensées de l’homme, Il sait qu’elles sont vaines. » Psaumes 94:11

« Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? » Matthieu 9:4

« Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. » Matthieu 15:19

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

PRESENTATION DE L'EPISODE

En général face à la question des décisions à prendre, des choix à faire on se retrouve dans 2 catégories. la première où on sait ce qu’il faut faire que ce soit suite à notre expérience, connaissance ou autre. Et la deuxième catégorie où le doute, l’hésitation, le manque de paix entre en jeu. Alors comment  faire dans ce cas ? 

C’est à cette catégorie que je viens apporter la simple solution qui m’a aidé, m’ a libéré et qui m’a permis de prendre de bonnes décisions.

Alors installe toi et viens la découvrir.

On parlera de:

1. Le contexte, le point de départ: mon expérience

2. Ma solution pour prendre de bonnes décisions: une seule question

3. Pourquoi on ne se pose pas souvent cette question ?

4. Comprendre la psychologie humaine

5. La question complémentaire pour faire les bons choix

 

 

RETRANSCRIPTION RESUMEE DE L'EPISODE
POINT DE DEPART - MON EXPERIENCE

"Parfois on se retrouve à vouloir faire des choix que nous savons malsains pour nous,

en nous donnant des raisons multiples et variées "

Je dois dire que pour commencer, en se posant cette simple question et y répondant franchement et sincèrement ; nous serions assez surpris des réponses à cette question.

J’ai commencé à avoir ce reflexe quand je me retrouvais dans des situations où j’avais comme un sentiment d’urgence en moi, d’inadéquation, de manque, de pas assez (en relation avec la notion de limites abordées dans l’épisode précédent). Et j’avais comme l’impression que pour rattraper ce que je n’avais pas pu faire, il me fallait prendre des décisions radicales, je me retrouvais à vouloir prendre des décisions radicales. Je n’étais pas en paix. 

Par exemple, c’est comme quand on se dit qu’on va faire du sport et qu’on se rend compte qu’on n’a pas fait de sport depuis et là subitement, on se dit qu’on va aller faire 1h à la salle de sport alors qu’on ne fait jamais 30 min à la salle. Mais comme un peu pour rattraper le mois où on n’est pas allé, on se dit que cette semaine,  » je vais faire 6 séances et la semaine prochaine encore 6″ comme pour rattraper. On est tenté de prendre des décisions un peu radicales comme aussi au niveau du régime alimentaire pour ceux et celles qui veulent perdre du poids; comme pour rattraper le plus rapidement possible nos limites précédentes, tout ce qu’on n’a pas pu faire précédemment (comme en en parlait dans les épisodes précédents).

"Prendre de bonnes décisions face à la culpabilité, l'urgence, la comparaison est bien complexe"

On est souvent tenté de prendre ces décisions radicales qu’on sait pertinemment qu’on ne tiendra pas. C’est impossible pour nous de tenir par rapport à nos gouts, nos habitudes… Mais voilà, on veut rattraper cela.

Par rapport au travail, je voulais augmenter mon volume de travail pour rattraper mon absence, pour ne pas perdre mes lecteurs, mes auditeurs. Voilà, ce sont des tentations comme celles-là, qui se présentaient à moi vis à vis des décisions que je devais prendre au quotidien, quand je devais me remettre en marche. Et cette question de « pourquoi » a été au comment libératrice.

Donc des fois, tu te retrouves dans cette situation-là, où tu veux rattraper peut-être ton absence, rattraper des choses et te mettre dans des situations très délicates que tu sais pertinemment que tu ne pourras même pas tenir 1 à 2 semaines; que tu regretteras. 

2. MA SOLUTION POUR PRENDRE DE BONNES DECISIONS

"Pour prendre de bonnes décisions: Se poser la question "pourquoi ?" et accepter de s’avouer la réponse ; la vraie. "

Pourquoi je veux faire cela ou pourquoi je fais cela ?

C’est bien beau de se poser la question « pourquoi », mais parfois, on ne se répond pas véritablement. Ici on ne parle pas des bonnes réponses « sociales » « comportementales », que ta conscience « bonne » te faire répondre, mais tes désirs cachés là. ^^’

Vraiment pourquoi ? Il faut regarder aux motivations tassées, cachées. Et accepter de se l’avouer à voix haute. (J’en avais parler un peu dans un autre contexte dans l’épisode sur les motivations cachées du cœur : les désirs cachés qui inconsciemment nous font prendre certaines décisions).

Se poser cette question est intéressante car on ne se la pose pas souvent pour commencer. Et de 2, on n’y répond pas souvent franchement.

En général, on ne se pose pas cette question, ou on n’y répond pas franchement ; parce que la réponse en général nous montre que nous ne sommes pas purs et aussi bien intentionnés que ce que l’on voudrait penser. Et on est au final pas si différent de ceux qu’on dédaigne ou critique parfois ^^’ quand on regarde bien au fond de nous.

On est aussi superficielles que ceux qu’on va critiquer sur Instagram, sur internet. On a les mêmes désirs, on est parfois pareils. Donc parfois, on ne se pose pas cette question dans nos choix. Parce que bien souvent nous sommes motivés par l’envie, la jalousie, la convoitise, le désir de prouver aux autres quelque chose

3. POURQUOI ON NE SE POSE PAS SOUVENT CETTE QUESTION ?

"Pour prendre de bonnes décisions, il faut accepter que nous ne sommes pas toujours si bons …."

Et c’est pour cela qu’on ne se pose pas cette question « pourquoi » et on ne s’avoue pas la réponse. Or il y a une parole de sagesse qui dit que « Le cœur est rusé, et désespérément malin par-dessus toutes choses ; qui le connaîtra ? » Jérémie 17:9 et une autre parole qui dit que « L’Éternel connaît les pensées de l’homme, Il sait qu’elles sont vaines. » Psaumes 94:11. Oui souvent les pensées de nos cœurs ne sont pas pures, disons-nous la vérité. Il y a beaucoup de choses tassées.

Et donc face à certaines décisions, il faut se poser la question « pourquoi » et accepter : « ah là, c’est parce que je suis jalouse, parce que j’envie l’autre, je voudrais être aussi comme elle ; ce n’est pas juste pour me faire plaisir comme je voudrai me le dire. Non c’est parce que je veux être comme elle. C’est parce que je veux avoir autant de likes que l’autre. Je veux prouver à telle personne ceci … ». Il faut se le dire.

C’est libérateur déjà de s’accepter tel qu’on est avec ses mauvaises pensées là. Et ça permet de prendre de meilleures décisions en fonction de ce qu’on sait véritable.

4. COMPRENDRE LA PSYCHOLOGIE HUMAINE

"Il faut comprendre que bien souvent nos décisions sont orientées, motivées par des sentiments négatifs.

Nous ne sommes pas aussi rationnels qu’on voudrait le penser."

Non seulement, on n’est pas aussi purs qu’on voudrait le penser, mais on n’est pas aussi rationnels qu’on voudrait le penser. L’être humain est beaucoup plus émotionnel que ce qu’on pense. Je ne sais plus où j’avais écouté cela (surement avec Benjamin Hardy). Et il disait que souvent nous sommes dirigés par des sentiments négatifs ; surtout la peur sous toutes ses formes : la peur de perdre son emploi (va nous faire nous lever le matin pour aller travailler. Ce n’est pas spécialement qu’on aime son travail plus que cela, la peur de perdre sa réputation, la peur de perdre ses followers (va faire que certaines personnes vont faire certaines choses pour les garder), des likes, en popularité, peur de perdre de l’argent, peur d’être jugés, d’être écartés, l’impatience, l’envie….

Donc c’est souvent plutôt ces sentiments négatifs qui vont orienter nos décisions plus que la raison.

Le sage Salomon a dit ceci « J’ai vu que toute la peine que l’on se donne et tout le succès que l’on recherche dans une entreprise ne sont motivés que par la jalousie de l’homme vis-à-vis de son prochain. Cela aussi, c’est de la fumée et cela revient à poursuivre le vent. » en Ecclésiastes 4 :4

Donc cette parole de sagesse nous explique que la majeure partie des choses qu’on fait, n’est pas tellement pour notre bien-être tel qu’on voudrait le faire penser, ce n’est pas en toute humilité comme on voudrait le faire croire, mais c’est négativement.

Quel sentiment t'anime quand tu veux prendre une décision, faire un choix ?

"Comprendre la psychologie humaine est importante quand on veut prendre de bonnes décsions:"

Donc comprendre que la majeure partie du temps, ce sont des émotions négatives qi nous conduisent nous êtres humains (pas que toi, pas que moi, en général nous). Ce qui fait que les gens en général ne se rebellent pas, ne disent pas la vérité, les choses, ne disent pas ce qu’ils veulent. Car ils peuvent avoir peur dans un couple que leur conjoint/partenaire s’en aille en se disant que « tu es trop chiant… ». Donc on a souvent des craintes et on ne dit pas toutes choses et on prend souvent des décisions qui nous sont délétères. Bien évidemment cela, dans tous les domaines de la vie.

Donc cette question va nous permettre de détecter si nous sommes conduits par l’impatience ou un sentiment négatif, ce qui n’est pas vraiment la meilleure manière dont on veut mener notre vie ici.

Ici on veut vire une vie d’harmonie, une vie d’impact, une vie remplie de joie ; la nôtre, où on vit en harmonie avec soi-même ; où on est heureux avec soi-même, où on et équilibré.

Et cette question doit se poser dans tous les domaines de la vie y compris le business. Ça aide vraiment à bien évaluer les grandes, moyennes comme petites décisions : « pourquoi je veux faire cela ? »

5. LA QUESTION COMPLEMENTAIRE POUR PRENDRE LES BONNES DECISIONS

"si j’avais de l’argent, ferais-je les choses ainsi ? La question du manque"

Oui, la question de l’argent est centrale, car comme on le dit, « l’argent est le nerf de la guerre » et une parole de sagesse dit que « l’argent répond à tout » (Ecclésiastes 10 :19)

Et bien des fois, c’est le manque aussi qui nous conduit. Il y a la peur, tout ce qui est émotions négatives, et ils vont main dans la main ensemble avec le manque. Et cela est bien dangereux, car le manque est souvent associé à la peur et l’impatience.

Le problème, c’est que le manque te conduit à prendre des décisions hâtives, avec une vision à court terme en général avec une visée de résultats rapides « rapidement », « quick money » ; toutes ces choses-là. Sauf qu’on sait bien que ça ne marche pas. Mais quand on est conduit par ces émotions-là, la raison n’est plus devant : « elle a pris le siège du fond ». Et quand on va prendre des décisions de manière hâtive conduit par le manque ou l’impatience, en général, au lieu de gagner du temps, on en perd et on rallonge son travail (ex : régime, investissement). 

Et malheureusement parfois, c’est comme cela qu’on se retrouve facilement aux prises d’arnaques en tout genre. On le voit malheureusement tout le temps.

CONCLUSION

Tu vois que la question de « pourquoi », très simple va te révéler bien des choses sur toi, sur les vraies raisons qui te poussent à faire certains choix. Et te permettre d’ajuster tes choix afin d’être vraiment en harmonie avec toi et de vivre en paix !!!

 Elle est simple mais au combien efficace.

Donc comme je te disais dans « j’ai fait de mon mieux », je me retrouvais à vouloir prendre des décisions, parce que j’avais peur de te perdre, peur de perdre mon audimat. Et donc, je voulais prendre des décisions, hâtives, risquées ; que je n’aurais jamais pu tenir par rapport à mes capacités aujourd’hui, par rapport à mes capacités de travail.  Je me serai mise dans des situations où je me serai mise encore en burnout, où j’aurai fait des crises interpersonnelles inutilement. Car c’était la peur qui m’animait, qui voulais me faire venir le plus rapidement possible, alors que je n’étais pas prête. Alors que ce je voulais pour cette nouvelle saison, n’était pas encore clair, impeccable. Et je suis bien contente d’avoir pris mon temps.

Pour continuer dans ce thème, de manière plus profonde et un peu plus business

Cet article qui parle du livre de Simon Sinek :

https://medium.com/essentiels/start-with-why-comment-les-grands-leaders-nous-inspirent-%C3%A0-laction-32a7363b26b

Egalement disponible sur les plateformes suivantes