Ce n'est pas si facile d'être une "bonne personne"

#ep 25

« Est-ce facile d’être une bonne personne ? Non; nous avons trop de choix. »

PAROLES DE SAGESSE DU JOUR

« N’entre pas dans le sentier des méchants, Et ne marche pas dans la voie des hommes mauvais. » Proverbes 4:14

« Tu ne suivras point la multitude pour faire le mal; Et tu ne déposeras point dans un procès en te mettant du côté du grand nombre, pour violer la justice. » Exode 23:2

« Vois, je mets devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. » Deutéronome 30: 15

« Parce qu’une mauvaise action n’est pas vite sanctionnée, les hommes sont portés à faire beaucoup de mal. » Ecclésiastes 8:11

PRESENTATION DE L'EPISODE

Qu’est ce qu’une « bonne personne » ? c’est une question bien complexe et difficile à répondre car nous avons tous notre vision des choses. Mais pour nous aujourd’hui, nous parlerons de la « vision classique » de la « bonne personne ». Et je pense qu’on a tous pu nous apercevoir que ce n’est pas si évident et facile de l’être. Alors que cela devrait être un acquis.

Aujourd’hui, dans cet épisode d’encouragement, nous parlerons de cette question, de l’origine de la difficulté et d’une perspective à avoir quand à nous-mêmes vis à vis de la notion de « bonne personne ».

POINT DE DEPART

"Ce n'est pas facile d'être une "bonne personne", et cela peu importe ce que cela veut dire pour vous."

  •  Pour commencer, ce n’est pas facile d’être une bonne personne, et cela peu importe ce que cela veut dire pour vous.  Aujourd’hui pour nous « Bonne personne » = moralement bonne, qui fait de bonnes actions, qui fait du bien aux autres.

    Au final, ce n’est pas facile, une vie de discipline. Car une bonne personne est une personne disciplinée qui a fait le choix de faire les bons choix, qui a fait le choix de respecter la loi, son prochain et les choix de son prochain.

    Oui, être une bonne personne est un choix !

  • Dans la bible, Le bien est associée à la vie et la mort au mal. Et la mort n’est pas que physique. On pourra parler aussi de mort sociale (quand vous enfreignez la loi et que vous êtes incarcéré), mort relationnelle (quand vous faites du mal à votre conjoint, vos amis), mort émotionnelle.

    La mort est à tous les niveaux : spirituel, physique, santé ; nous sommes des êtres tridimensionnels beaucoup plus complexes qu’un sac de chair avec une volonté.

NOTES

"Point 1: Ne pas s'autoflageller si on n'est pas "une bonne personne". "

  • Quand vous n’arrivez pas parfaitement dans tous les domaines, ne vous flagellez pas. Ne vous ne flagellez pas, si au niveau de cette discipline là ; ça ne se passe pas parfaitement comme vous le souhaitez. Car nous ne sommes pas parfaits, et nous ne le serons jamais.  Et même Dieu ne nous le demande pas. Nous sommes incapables d’atteindre la perfection ; car nous avons nos propres désirs, nous sommes assez égoïstes.
  • Donc quand des fois, vous n’arrivez pas, quand d’après vos termes, d’après vos valeurs ; vous n’êtes pas au top par rapport à cette vision de la bonne personne que vous avez ; ne vous flagellez pas.

    Il ne faut pas se dire que « comme je n’y suis pas arrivée ici, c’est bon j’abandonne ; je suis une mauvaise personne … ».

  • Oui, ce n’est pas facile : il y a des jours, où on y arrive plus facilement, on arrive plus facilement à faire du bien à l’autre, à penser à l’autre à être rempli d’amour, de joie. Et il y a des jours où c’est moins évident.

    Il y a des jours où est plus disposé à être cette personne auprès de qui, il fait bon être ; et il y a des jours, où c’est moins évident.

"Point 2: Ne pas suivre la voie des "mauvaises personnes", même si vous n'êtes pas une bonne personne. "

Pour nous aujourd’hui, « mauvaise personne » = personne qui fait des choix délétères pour la société, la communauté dans son ensemble ou un individu en particulier

  • En fait, c’est un encouragement à ne pas suivre la voie de la multitude.  Car ce n’est pas parce que beaucoup de personnes font une chose que c’est une bonne chose ou les choix à faire surtout s’ils ne sont pas en accord avec nos valeurs (familiales, spirituelles, de la vie)

Nous avons tous un ensemble de valeurs qui nous sont propres et qui vont guider notre vie, la manière dont nous appréhendons la vie. Donc, ce n’est pas parce que certains suivent une voie, que nous devons la suivre.

  • Par exemple: Juste parce qu’il y a une facilité d’insulter sur les réseaux sociaux les célébrités et les personnes qu’on n’aime pas ou autres tout en restant dans l’anonymat, ne signifie pas que nous devons le faire aussi.

    Ce n’est pas parce que certains vont se permettre d’être hautains, arrogants, insultant vis à vis des choix de vie d’autres personnes que nous devons aussi nous le permettre.

    (Rappel épisode précédent : on n’a pas besoin de donner son avis sur tout.)

    On n’a pas besoin de suive la multitude surtout quand elle se dirige vers de mauvaises pratiques.

"Une bonne personne est une personne disciplinée qui a fait le choix de faire les bons choix: respecter la loi, son prochain, les choix de son prochain…"

Donc en rappel, ce n’est pas parce que nous ne sommes pas parfaits, que nous ne sommes pas au top dans certains aspects, que nous allons nous permettre de faire certaines choses qui sont, elles, moins bonnes (moralement ou socialement). Ne nous mettons pas avec la multitude pour faire du mal à l’autre.

Bien évidemment on ne parle pas de se limiter et de suivre toutes les restrictions sociétales (par exemple, dans l’habillement…)

Pour conclure, n’adoptons pas certains comportements ; juste parce qu’ils sont majoritaires. Ne suivons pas la multitude surtout quand cela concerne des comportements négatifs, contraires à nos valeurs propres ; surtout quand on n’est pas au top. Car on a tendance à se donner facilement des excuses.

"Point 3: Pourquoi une "bonne personne" peut-elle se détourner de sa voie ? "

Tout simplement parce qu‘il y a absence de sanctions ou de sanctions strictes vis-à-vis de certains actes. 

Oui quand il y a beaucoup d’actes qui ne sont pas sanctionnés, ils sont portés à être répétitifs.

Donc à quoi bon, faire l’effort d’être une « bonne personne », puisque ceux qui font de mauvais actes ( ceux que je m’abstiens de faire, malgré mes désirs caché) ne sont pas sanctionnés ? 

"Une "bonne personne" ne s'arrête pas à payer ses impôts et respecter les feux rouges. "

Pour clore cette discussion, ce n’est pas parce que ce n’est pas facile d’être une bonne personne, que nous devons nous laisser aller. Donc faisons les bons choix en accord avec nos valeurs intérieures, notre communauté. Le bien-être d’une communauté des choix que nous faisons. Nous pouvons vivre en harmonie, mais c’est un choix, que de vivre en harmonie. Et ça commence par des choix très simples au quotidien, vis-à-vis de nos frères et sœurs, de nos collègues, de nos conjoints : des choix d’harmonie, de paix, de joie.

Bien évidemment ce n’est pas facile d’être une bonne personne, mais, on peut y arriver ; et ce malgré notre imperfection. Ce n’est pas parce qu’il y a des imperfections, que nous ne sommes pas une » bonne personne ». Nous sommes imparfaits, mais nous pouvons être de « bonnes personnes ».

Ne détournons pas le regard de ce qui est mal,  ne coordonnons pas ce qui est mal. Et ne devenons pas complices de mauvaises choses ; parce que la multitude le fait.

Et pour rappel:

Nous avons le choix de tenir ferme vis-à-vis de nos valeurs, de nos convictions. Ce n’est pas facile, cela a un cout, un prix ; mais tenons ferme dans nos valeurs ; afin de pouvoir vivre en harmonie avec nous-mêmes, et ainsi de vivre le bonheur au quotidien.

CITATIONS

"Être une bonne personne est un choix."

  • Une bonne personne, ne s’arrête pas à payer ses taxes, ses impôts et respecter les feux rouges. C’est un choix que de ne pas blesser l’autre volontairement.

  • Bien évidemment, ce n’est pas facile d’être une bonne personne dans toute la complexité de ce que ce terme veut dire.

  • Oui, ce n’est pas facile de ne pas critiquer juste pour critiquer, d’être négatif juste pour être négatif quand on se retrouve dans un type d’environnement : mais c’est un choix.

    C’est un choix que d’essayer de trouver le bien, d’essayer de comprendre l’autre.

  • Nous avons le choix de tenir ferme vis-à-vis de nos valeurs, de nos convictions. Ce n’est pas facile, cela a un cout, un prix ; mais tenons ferme dans nos valeurs ; afin de pouvoir vivre en harmonie avec nous-mêmes, et ainsi de vivre le bonheur au quotidien.

  • Je trouve qu’il n’y a rien de meilleur que de vivre en harmonie avec soi-même avec ses choix, ses valeurs morales, spirituelles, internes. Il n’y a rien de meilleur, car cela illumine la vie de tous les jours et donner un certain zeste à la vie de tous les jours.

Musique : frères et sœurs par YPWG         https://www.youtube.com/watch?v=sDQThha519c

Egalement disponible sur les plateformes suivantes 

Laisser un commentaire